Annabelle Dentan : L’âme chic

Paris Match Suisse |

Trop cool pour s’en préoccuper, elle est pourtant une figure lausannoise. Forte de son goût pour le beau design, Annabelle Dentan a su créer une adresse unique en Suisse romande avec Chic Cham.

 

On n’arrive pas chez Chic Cham par hasard, on choisit d’y aller. L’adresse située en face du parc de Valency propose une sélection de pièces de design et vintage choisies avec soin. Mais pas seulement. L’endroit diffuse des bonnes ondes. A profusion. Et cela n’a pas de prix. C’est là, un samedi radieux d’été, qu’Annabelle Dentan nous accueille. A l’image de son shop à l’atmosphère chic et relax, l’architecte d’intérieur aime les belles matières et les couleurs. «Cela me rend de bonne humeur», glisse-t-elle. Elle a la classe naturelle, le sens de l’humour en bonus. Confortablement installés dans un sofa, la discussion commence: «Les gens se sentent bien chez Chic Cham, je le vois à chaque vernissage», constate-elle, ravie.

C’est dans l’entreprise de son père qu’elle apprend les bases de son métier de designer textile. Pendant 20 ans, elle est responsable des collections de tapis pour Interio et travaille étroitement avec l’Inde. Jusqu’au jour où elle décide de se lancer dans sa propre aventure. «Nous avons commencé en 2010 en vendant exclusivement en ligne. Le nom est un dérivé d’une de nos premières collections de tapis et de coussins, «Chic Champêtre», se souvient-elle en souriant. Quelques années plus tard, la marque élargit son spectre à la vente de marques de design et privilégie les collaborations avec des artistes, comme ce superbe tapis dessiné par le designer lausannois Adrien Rovero. «J’aime cette idée de partage. J’estime que nous sommes une communauté. Aussi, j’encourage régulièrement des clients à découvrir d’autres adresses, comme Ægon+Ægon et Uniquement Vôtre.»

Enfant, elle écoute Led Zepplin et ABBA. Le grand écart, ou peut-être pas tant que ça. Son look s’affirme dans les nuances, entre ses tatouages et la fluidité d’une petite robe d’été façon Portofino. Quelque chose en elle rappelle aussi Françoise Sagan. En commun avec la femme de lettres française, Annabelle a le goût des belles bagnoles. «Ce n’est pas tant la vitesse, c’est le beau design qui me plaît, précise-t-elle. J’aime les vieilles voitures, j’ai eu la même Porsche que James Dean, j’apprécie ce côté effilé». Son talent, c’est le flair du temps. Elle suit avec passion ses designers préférés sur Instagram, comme Virgil Abloh, le directeur artistique des collections homme pour Louis Vuitton.

Elle imagine les thèmes automne-hiver et printemps-été pour Chic Cham. «Le prochain sera XXL en septembre, en écho à cette tendance de pièces oversize dans la mode que l’on retrouve dans les chaussures Balenciaga et leurs énormes semelles. On observe le même phénomène dans l’ameublement, souligne-t-elle. Par exemple, des fauteuils avec des gros pieds, comme les conçoit la designer Faye Toogood.» Dans la foulée, Chic Cham lancera son nouveau site. Même si dans la déco, on apprécie encore de tester un canapé avant de l’acheter. Annabelle le sait, les commerces sont impactés par la vente en ligne. «Alors on doit rebondir le mieux possible pour continuer de se faire plaisir. Le plaisir, c’est très important», conclut-elle dans un sourire irrésistible.

 

Chic Cham, route de Prilly 2, 1004 Lausanne www.chiccham.com

Juncker chez Rochebin

Juncker chez Rochebin Paris Match Suisse | Publié le 04/10/2018 François Schaller Trois ans après avoir obtenu Vladimir Poutine pour une grande interview dans son émission « Pardonnez-moi », Darius Rochebin s’est offert Jean-Claude Juncker, président de la Commission...

Retour sur… le chef Franck Giovannini au pouvoir

Retour sur… le chef Franck Giovannini au pouvoir Paris Match Suisse | Publié le 06/09/2018 Anne-Marie Philippe On s’en doutait… la nouvelle est tombée en plein été, le 16 août 2018 par le biais d’un communiqué! Comme pour mieux passer inaperçue ou surprendre? Un...

Reconquérir le lectorat

Le Salon du livre de Genève vise à séduire de nouveaux publics et exposants pour conserver son aura. Un objectif: faire rayonner le fragile marché romand dans la francophonie

L’Histoire horlogère suisse en héritage

L’Histoire horlogère suisse en héritage Paris Match Suisse | Publié le 20/09/2018 Joan Plancade La bijouterie Junod à Lausanne, plus ancienne enseigne familiale de Suisse romande, témoigne de 150 ans d’horlogerie dans le pays. Des artisans pionniers du XIXe siècle à...

Ciel mes bijoux !

Ciel mes bijoux ! Paris Match Suisse | Publié le 31/10/2018   Jean Pierre Pastori Une fois de plus, Bernard Piguet organise des enchères exceptionnelles. Le 10 décembre, son Hôtel des ventes genevois fera l’actualité avec la Collection Gilbert Albert. L’occasion de...

PHILIP JODIDIO, QUAND QATAR RIME AVEC ART ET AR… CHITECTURE

Au Qatar, on a du pétrole, du gaz et des idées! Avec les moyens que procurent les premiers, les secondes sont rapidement mises en œuvre.

Cosmique !

Cosmique ! Paris Match Suisse | Publié le 20/09/2018 Jean Pierre Pastori Les massacres de l’Ordre du Temple solaire – 74 victimes au total – ont déjà donné lieu à de nombreuses publications. Julien Sansonnens pensait s’atteler à un troisième roman lorsque cette...

Tout ce que vous devez savoir sur… Lorenzo Stoll

Tout ce que vous devez savoir sur… Lorenzo Stoll Paris Match Suisse | Publié le 19/04/2018   Olivier Grivat Directeur général de la compagnie SWISS pour la Suisse romande depuis 2013, Lorenzo Stoll a un bagage d’hôtelier. Fils de médecins et trilingue Formé à l’Ecole...

Exposition Paris Match

Exposition Paris Match Paris Match Suisse | Publié le 28/06/2018   Anne-Marie Philippe Le mois de juin est capricieux. Au bord du lac, ce soir-là, quelques gouttes de pluie perlaient sur le gazon fraîchement planté. L’Art était entré dans ce petit jardin des Arts, aux...

Bastian Baker: « Un chagrin d’amour? Je cherche plutôt à m’étourdir »

Bastian Baker: "Un chagrin d’amour? Je cherche plutôt à m’étourdir" Paris Match Suisse | Publié le 17/05/2018 Anne-Marie Philippe Nous l’avions rencontré il y a cinq ans, à ses débuts. Avant de le revoir, ce matin-là, dans le parc de sa maison d’adoption, une question...
Share This