Comédie fédérale

Paris Match Suisse |

 

Quatre candidats sont en lice pour deux places au gouvernement. Il y a quelques semaines encore, personne ne les connaissait. Tant mieux!

Ce sont nos présidentielles. Sauf qu’elles ne passionnent pas grand monde, sinon le microcosme politique. A rythme régulier, l’automne venu, un membre du Conseil fédéral annonce son retrait. Parfois deux. Ces choses-là ne se programment pas, les règles sont strictes: le choix du moment est personnel.

Ainsi donc en 2018, Johann Schneider-Ammann, ministre de l’Economie, dont beaucoup de Romands ignorent l’existence et la majorité l’orthographe, a décidé de s’en aller. «La Suisse est un petit paradis», a-t-il déclaré pour la postérité, avant de fermer la porte. La formule vaut son médicament anti-crise. Quelques jours plus tard, au tour de la reine Doris Leuthard, responsable flamboyante des transports, énergie et quelques autres dossiers qu’elle maîtrise à merveille, d’annoncer son départ. Qu’on se rassure, ces deux-là seront remplacés.

Les journaux sont donc remplis, en cette fin d’automne, d’interviews et de grands portraits et tous les grands dossiers du pays sont revisités. Faut-il un accord-cadre avec l’UE? Et le congé paternité? Et l’âge de la retraite? Signeriez-vous le pacte pour les migrations, et autres questions précises et peu glamour. Les candidats ont un avis sur tout, mais surtout un avis, dirait Coluche. Car il faudrait un expert en nanobactéries, un spécialiste de l’infiniment petit, pour détecter la moindre différence entre eux. Tous cherchent des «solutions de compromis» dans ce pays heureux où le plus rassembleur sera élu par l’Assemblée fédérale, au matin du 5 décembre. L’art de l’exercice réside donc dans l’esquive. Il reste les personnalités des candidats, les «affaires», qui n’en sont que rarement, et surtout les calculs personnels des députés et de leurs partis.

Ces dernières années, les favoris ont presque toujours gagné et les journalistes n’ont pas eu grand-chose à se mettre sous la plume. La Suisse aura très probablement trois femmes au gouvernement au matin du 6 décembre. Un modèle quasi nordique. Tant mieux! L’administration fédérale reprendra alors les rênes du pays, car les conseillers fédéraux n’ont pas le poids qu’on leur prête. Le secret est bien gardé. Ainsi va ce pays, heureux, à la mécanique efficace. On n’y cherche ni recette miracle ni sauveur providentiel. Les élections sont ennuyeuses. Tant mieux!

Vinorama : Centre de découverte

Vinorama : Centre de découverte Paris Match Suisse | Publié le 09/08/2018 Sophie Bernaert Niché dans les vignes de Lavaux, le Vinorama célèbre les vins de la région.   Donner de la visibilité aux différents vignobles de Lavaux et promouvoir cette région viticole,...

Prost, une dynastie d’hommes audacieux

A 63 ans, le champion garde une ligne de jeune homme et l’esprit de compétition. L’homme se confie. Les projets, les challenges l’exaltent.
On ressent chez lui une force indéniable, une sagesse teintée d’humanité et un amour incommensurable pour ses enfants, Nicolas, Sacha et Victoria, sa fille qu’il a eue avec une autre maman que celle de ses deux garçons.

Jonas Schneiter : Né pour le micro

Jonas Schneiter : Né pour le microParis Match Suisse | Publié le 13/12/2018   Bertrand Monnard   Plus que jamais, Jonas Schneiter (28 ans) est l’animateur star de Suisse romande. Une vocation depuis l’enfance.   Dès le 15 décembre, Jonas Schneiter animera, pour...

Au cœur de la Slovénie

A la découverte des trésors incontournables d’un petit pays, entre mer et montagne.

N’Deye et Bernard Nicod

N’Deye, ex-mannequin professionnel, habite avec ses deux enfants un somptueux appartement sur La Côte, entre Lausanne et Nyon. Spacieux, design et lumineux, son salon s’ouvre sur un beau jardin plein sud, plongeant sur le lac. N’Deye nous confie lors de l’interview que Bernard Nicod, son amoureux, lui a offert ce bien d’exception.

Le Genevois qui a repris Borsalino

Le Genevois qui a repris Borsalino Paris Match Suisse | Publié le 04/10/2018 François Schaller Philippe Camperio vient de finaliser la difficile reprise de la marque de luxe italienne.   C’est l’histoire d’un Genevois qui s’est mis en tête de relancer la marque...

Anne-Sophie Pic et David Sinapian : un couple 3 étoiles

Anne-Sophie Pic et David Sinapian : un couple 3 étoiles Paris Match Suisse | Publié le 20/09/2018 Anne-Marie Philippe   Rencontre avec David Sinapian, le mari de la chef étoilée. Si sa femme mène ses équipes et ses créations culinaires, il dirige les opérations...

Festival de bulles à l’hôtel Métropole

Festival de bulles à l'hôtel MétropoleParis Match Suisse | Publié le 20/12/2018 Anne-Marie Philippe Facebook Twitter

Scandale à Crans-Montana

Scandale à Crans-Montana Paris Match Suisse | Publié le 12/07/2018   Me Yves Jeanrenaud Pas de ski pendant 48 heures à cause d’une dispute entre un milliardaire tchèque et des communes valaisannes   Pâques 2018. Tout est réuni pour que la saison d’hiver se...

Les terrasses de Lavaux

Les terrasses de Lavaux Paris Match Suisse | Publié le 12/07/2018   Knut Schwander Lavaux, le somptueux vignoble listé au patrimoine de l’Unesco regorge de terrasses secrètes et magnifiques. La preuve par 4.   Epesses, Le Vigneron Terrasse romantique Cette...
Share This