Amazonie :  les rivières  volent

Paris Match Suisse |

 

Une expo d’Aquatis explique l’importance des arbres tropicaux pour la sauvegarde du climat sur la planète.

 

Bien sûr, c’est une image mais elle est parlante. Les courants d’air humide qui prennent naissance au-dessus de l’océan Atlantique et se déplacent sur le continent sud-américain sont appelés « rivières volantes ». Elles sont constituées d’impressionnantes masses de vapeur libérées par la transpiration des arbres et des plantes. L’ampleur est incroyable: un seul grand arbre de 20 mètres de diamètre à son sommet libère dans l’atmosphère 1000 litres d’eau par jour, soit quatre baignoires bien pleines. « La superficie de la forêt amazonienne est estimée à 5,5 millions de m2, calcule Gérard Moss, un Suisse qui vit au Brésil depuis 1983 et qui a créé le projet « Rios Voadores » (rivières volantes) pour sensibiliser les jeunes Brésiliens à ce phénomène. La quantité d’eau libérée peut être estimée à 20 milliards de tonnes d’eau en une seule journée ! » A titre de comparaison, l’Amazone déverse quotidiennement 17 milliards de tonnes d’eau!

L’Amazonie en danger
La forêt amazonienne compte 390 milliards d’arbres appartenant à 16 000 espèces différentes, évalue une équipe internationale de chercheurs. Une densité unique au monde : entre 300 et même 600 arbres à l’hectare contre 10 à 15 dans les forêts européennes. Au lendemain d’un été qui a vu des milliers d’incendies se déclencher volontairement ou accidentellement dans
la forêt amazonienne, la
préservation des rivières volantes est plus importante que jamais : « Ces incendies et l’abattage massif d’arbres tropicaux sur de grandes surfaces se cumulent, poursuit le professeur Antonio Donato Nobre, biologiste et chercheur brésilien qui soutient la cause de l’Amazonie depuis quarante ans. Les zones déforestées deviennent de plus en plus vulnérables en période de sécheresse saisonnière, lesquelles ont tendance à se prolonger sous l’effet de la dérégulation climatique. Exposées au soleil intense de l’Equateur, les zones limitrophes des coupes sont victimes d’un dessèchement progressif des arbres. Plus les forêts se transforment en savane, plus les feux de forêts se propagent et s’auto-alimentent. »

L’appui des populations autochtones
S’il est important de restaurer les zones détruites, la régénération de la forêt ne peut se faire qu’avec l’appui des populations autochtones et des communautés locales, estiment les spécialistes à l’origine de l’exposition au Musée Aquatis : « La forêt amazonienne est leur patrimoine en termes de ressource, de lieu de vie et de culture. La biodiversité et leur mode de vie sont étroitement liés. » Présidée par l’ancien conseiller national Yves Christen, la Fondation Aquatis propose une exposition via un partenariat avec l’association lausannoise NiceFuture. Elle vient appuyer le projet de soutien aux rivières volantes et contribuer à la reforestation en finançant la plantation d’arbres. L’achat d’un arbre équivaut à 15 francs. Cette contribution permettra de financer aussi l’achat de semences auprès des peuplades de la forêt amazonienne et la restauration des terres dégradées.  nn

Bucherer brille d’un tout nouvel éclat

Le 6 décembre dernier avait lieu l’inauguration de la boutique Bucherer à Genève après trois ans de travaux. L’imposant bâtiment, classé au patrimoine historique, qui surplombe la place du Port tel un navire immobile avec sa vue imprenable sur le lac

Reconquérir le lectorat

Le Salon du livre de Genève vise à séduire de nouveaux publics et exposants pour conserver son aura. Un objectif: faire rayonner le fragile marché romand dans la francophonie

Festival de bulles à l’hôtel Métropole

Festival de bulles à l'hôtel MétropoleParis Match Suisse | Publié le 20/12/2018 Anne-Marie Philippe Facebook Twitter

Trois choses à savoir sur… Yousra Zein

Trois choses à savoir sur… Yousra Zein Paris Match Suisse | Publié le 18/10/2018 Nina seddik A la tête du blog Hayekk, la jeune Vaudoise est l’une des influenceuses suisses les plus en vogue du moment.   Blogueuse et entrepreneuse D’origine tunisienne, Yousra...

Vendredi sur Mer

Charline - Vendredi sur Mer Paris Match Suisse | Publié le 12/07/2018   Alexandre Lanz Quelques jours avant son concert à Paléo, Charline Mignot, alias Vendredi sur mer, revient sur son enfance à Genève, où elle a vécu jusqu’à l’âge de 20 ans. Partie tenter sa chance...

Baselworld ouvre en pleine incertitude

Marquée par la défection d’Hermès et Dior, la Mecque de l’horlogerie affichera 600 exposants de moins cette année et sera raccourcie de deux jours. La fin d’une époque pour certains professionnels.

Aux marches du Palais (fédéral)

N’y aurait-il pas contradiction entre la tonalité de cet essai désabusé et sa conclusion? Au terme de 200 pages bien nourries, Fathi Derder qui achève son second mandat au Conseil national ne craint pas d’affirmer que «c’est certainement un des systèmes politiques les plus efficaces et les plus stables du monde».

A la découverte du Grand Nord russe

Dix-sept étudiants romands ont embarqué cet été aux côtés de chercheurs de tous horizons sur les mers glacées de la Russie septentrionale. Au-delà de l’académique, une expérience de vie particulière.

PIERCE BROSNAN

Son nom a été Bond, James Bond. Et lorsqu’il apparaît en janvier au Salon International de la Haute Horlogerie à Genève (SIHH), Pierce Brosnan semble presque avoir repris du service tant il en impose par son élégance, sa stature et son flegme imperturbable face à la foule qui l’immortalise sur le stand de Speake-Marin

Le Yakumanka à Genève

Le chef star de la gastronomie péruvienne, Gastón Acurio, a investi depuis trois mois les cuisines du Mandarin Oriental et c’est déjà un succès!

Share This