Amazonie :  les rivières  volent

Paris Match Suisse |

 

Une expo d’Aquatis explique l’importance des arbres tropicaux pour la sauvegarde du climat sur la planète.

 

Bien sûr, c’est une image mais elle est parlante. Les courants d’air humide qui prennent naissance au-dessus de l’océan Atlantique et se déplacent sur le continent sud-américain sont appelés « rivières volantes ». Elles sont constituées d’impressionnantes masses de vapeur libérées par la transpiration des arbres et des plantes. L’ampleur est incroyable: un seul grand arbre de 20 mètres de diamètre à son sommet libère dans l’atmosphère 1000 litres d’eau par jour, soit quatre baignoires bien pleines. « La superficie de la forêt amazonienne est estimée à 5,5 millions de m2, calcule Gérard Moss, un Suisse qui vit au Brésil depuis 1983 et qui a créé le projet « Rios Voadores » (rivières volantes) pour sensibiliser les jeunes Brésiliens à ce phénomène. La quantité d’eau libérée peut être estimée à 20 milliards de tonnes d’eau en une seule journée ! » A titre de comparaison, l’Amazone déverse quotidiennement 17 milliards de tonnes d’eau!

L’Amazonie en danger
La forêt amazonienne compte 390 milliards d’arbres appartenant à 16 000 espèces différentes, évalue une équipe internationale de chercheurs. Une densité unique au monde : entre 300 et même 600 arbres à l’hectare contre 10 à 15 dans les forêts européennes. Au lendemain d’un été qui a vu des milliers d’incendies se déclencher volontairement ou accidentellement dans
la forêt amazonienne, la
préservation des rivières volantes est plus importante que jamais : « Ces incendies et l’abattage massif d’arbres tropicaux sur de grandes surfaces se cumulent, poursuit le professeur Antonio Donato Nobre, biologiste et chercheur brésilien qui soutient la cause de l’Amazonie depuis quarante ans. Les zones déforestées deviennent de plus en plus vulnérables en période de sécheresse saisonnière, lesquelles ont tendance à se prolonger sous l’effet de la dérégulation climatique. Exposées au soleil intense de l’Equateur, les zones limitrophes des coupes sont victimes d’un dessèchement progressif des arbres. Plus les forêts se transforment en savane, plus les feux de forêts se propagent et s’auto-alimentent. »

L’appui des populations autochtones
S’il est important de restaurer les zones détruites, la régénération de la forêt ne peut se faire qu’avec l’appui des populations autochtones et des communautés locales, estiment les spécialistes à l’origine de l’exposition au Musée Aquatis : « La forêt amazonienne est leur patrimoine en termes de ressource, de lieu de vie et de culture. La biodiversité et leur mode de vie sont étroitement liés. » Présidée par l’ancien conseiller national Yves Christen, la Fondation Aquatis propose une exposition via un partenariat avec l’association lausannoise NiceFuture. Elle vient appuyer le projet de soutien aux rivières volantes et contribuer à la reforestation en finançant la plantation d’arbres. L’achat d’un arbre équivaut à 15 francs. Cette contribution permettra de financer aussi l’achat de semences auprès des peuplades de la forêt amazonienne et la restauration des terres dégradées.  nn

N’Deye et Bernard Nicod

N’Deye, ex-mannequin professionnel, habite avec ses deux enfants un somptueux appartement sur La Côte, entre Lausanne et Nyon. Spacieux, design et lumineux, son salon s’ouvre sur un beau jardin plein sud, plongeant sur le lac. N’Deye nous confie lors de l’interview que Bernard Nicod, son amoureux, lui a offert ce bien d’exception.

Jonas Schneiter : le séducteur a trouvé son âme soeur

Jonas Schneiter est aujourd’hui en couple avec la Neuchâteloise Alizée Liechti. En exclusivité pour Paris Match, les deux amoureux se racontent l’un autre, dans une interview croisée pleine de sincérité, de malice et d’humour.

Le Yakumanka à Genève

Le chef star de la gastronomie péruvienne, Gastón Acurio, a investi depuis trois mois les cuisines du Mandarin Oriental et c’est déjà un succès!

L’art de décoiffer en vendant la Suisse

Directeur de Présence Suisse depuis 2011, Nicolas Bideau a l’art de faire parler de notre pays en osant des coups.

Raymond Loretan, diplomate engagé

Retiré des ambassades et de la politique active, Raymond Loretan exerce désormais ses talents fédérateurs dans des secteurs aussi divers que le médical et l’horlogerie. Homme de projets et de situations complexes, il affectionne réconcilier les points de vue antagonistes.

JUNOD BRILLE DE MILLE FEUX

La joaillerie Junod a toujours autant de succès lorsqu’elle invite ses aficionados! Plus de 100 invités et amis de la Maison Junod, triés sur le volet, se sont lancés avec enthousiasme à la découverte des nouvelles collections de cette fin d’année.

Carole Bouquet

Un choc de beauté! «Violente et voluptueuse, austère et généreuse». Cette île, c’est Pantelleria et ce sont les mots choisis par Carole Bouquet pour la définir. Elle en est tombée amoureuse, comme si toutes deux s’étaient reconnues.

Kim Phuc – Le  triomphe de  l’amour

En  pleine  guerre  du  Vietnam,  Kim Phuc,  9  ans,  est  brûlée  à  plus  de  60% sur  tout  son  corps.  Elle  subira dix-sept  interventions  chirurgicales,  car  le  napalm  a endommagé  ses  muscles,  ses  tendons et  ses  terminaisons  nerveuses.

Vinorama : Centre de découverte

Vinorama : Centre de découverte Paris Match Suisse | Publié le 09/08/2018 Sophie Bernaert Niché dans les vignes de Lavaux, le Vinorama célèbre les vins de la région.   Donner de la visibilité aux différents vignobles de Lavaux et promouvoir cette région viticole,...

Philippe Chappuis : le monde de Titeuf

Philippe Chappuis : le monde de Titeuf Paris Match Suisse | Publié le 22/03/2018 Anne-Marie Philippe Titeuf est, comme tous les personnages, lié à son auteur. C’est une part de Zep ! Aujourd’hui avec sa BD « The End », il ose aller sur un autre terrain... L’auteur...
Share This