Carbone: des  projets de  taxes qui  font très peur

Paris Match Suisse |

Pour remplir les objectifs de l’Accord de Paris, la taxe carbone sur les carburants et le mazout devrait atteindre CHF 1.70 par litre d’ici à 2050.

Des chercheurs de l’EPFL l’assurent  : une taxe appliquée uniformément au mazout (chauffage) et aux carburants (essence et diesel) permettrait de ramener les émissions de CO2 de 4,5 tonnes à 1,5 tonne par habitant. Il suffirait d’étendre aux carburants la taxe CO2, qui est actuellement de 25 centimes par litre d’huile de chauffage et de la relever progressivement à CHF 1.70 en 2050. Un plein d’essence coûterait 200 francs et celui de sa citerne à mazout de 3000 litres reviendrait à 7000 francs au lieu de 3000 ! Les remèdes existent: pompe à chaleur pour le chauffage et moteur électrique pour les véhicules. Mais que se passera-t-il le jour où l’entier du parc automobile roulera au tout-électrique ? En Californie, les chargeurs pour voitures électriques ne sont d’aucune utilité à cause des coupures de courant qui ont touché récemment 3 millions d’automobilistes. Le streaming pour télécharger de la musique et des vidéos, ainsi que pour les jeux en ligne représente 4% des émissions mondiales, soit le double du transport aérien (2,8%) Or, l‘Association des entreprises électriques suisses (AES) table sur une réduction de 30 à 50% d’énergies renouvelables hors solaire par rapport aux prédictions. Pour son président Michael Wider, la Suisse dépend fortement de ses voisins et ne peut pas avoir une vision isolée : « Il va être très difficile d’atteindre les objectifs 2050, avec une Allemagne qui va sortir du nucléaire et du charbon et les retards de la France dans l’abandon partiel ou la réfection de ses centrales nucléaires. » Au plus froid de l’hiver, les consommateurs tirent plus de courant pour les chauffages d’appoint. La sécurité de l’approvisionnement est en danger avec des centrales nucléaires débranchées: « L’Europe ne peut pas consommer plus d’énergie qu’elle n’en produit, avertit Michael Wider qui trouve la stratégie 2050 extrêmement ambitieuse. Tôt ou tard il faudra que les Etats, y compris la Suisse, fixent leur priorité. Parfois, je ressens un sentiment d’impatience devant le dilemme qui se pose. Nos prédécesseurs ont eu la sagesse de construire des barrages qui fournissent 60% d’énergie renouvelable, préservons-les ! » Il croit en revanche au photovoltaïque sur des toits industriels ou des maisons : « L’industrie est capable aujourd’hui de produire des cellules pliables ou aux couleurs des tuiles. Misons là-dessus. »  

Le gaz naturel n’a pas dit son dernier mot  

« Le gaz peut être une solution pour l’avenir en développant de petites unités de production de chaleur et d’électricité décentralisée dans des quartiers d’habitation ou de villas » estime René Bautz, directeur général de Gaznat à Vevey. Pour leurs projets de centrales à gaz, les gaziers suisses songent toujours à du gaz naturel progressivement remplacé par du biogaz ou mixés avec l’hydrogène. La voiture à gaz est plus écologique que la voiture électrique, si l’on analyse sa production jusqu’au recyclage.

 

Nicoletta : «La notoriété? Bof. Pourvu qu’on m’aime!»

Marraine des 150 ans de la SPA Genève, le 20 novembre prochain, Nicoletta nous a accordé un long entretien durant lequel elle parle de tout. De sa longue carrière, de ses amours, de son ami Aznavour et de son amour des animaux bien sûr.

Pierre Maudet : l’impensable !

Pierre Maudet : l’impensable ! Paris Match Suisse | Publié le 20/09/2018 Romaine Jean | Photographie Valdemar Verissimo Le président du Conseil d’État avoue aujourd'hui avoir caché une partie de la vérité sur son voyage dans le Golfe.   Dans un roman, l’intrigue...

Arnaud Salomon : Mt Pelerin

Mt Pelerin, un projet de banque blockchain est né de l’expérience et du parcours de son fondateur, Arnaud Salomon, 37 ans.

Ciel mes bijoux !

Ciel mes bijoux ! Paris Match Suisse | Publié le 31/10/2018   Jean Pierre Pastori Une fois de plus, Bernard Piguet organise des enchères exceptionnelles. Le 10 décembre, son Hôtel des ventes genevois fera l’actualité avec la Collection Gilbert Albert. L’occasion de...

Anne Hornung-Soukup : Une femme de communication

Elle est présidente du conseil d’administration des TPG et œuvre pour que les femmes soient davantage présentes dans l’économie.

Le Yakumanka à Genève

Le chef star de la gastronomie péruvienne, Gastón Acurio, a investi depuis trois mois les cuisines du Mandarin Oriental et c’est déjà un succès!

La fille de Staline

La fille de Staline Paris Match Suisse | Publié le 18/10/2018   Jean Pierre Pastori Quel destin! Sa mère se suicide au Kremlin alors qu’elle n’a que six ans. Son père envoie au goulag son premier soupirant. Au tournant de la quarantaine, elle fait scandale en...

Polyval : montée en puissance

La fondation sous l’impulsion de quelques personnalités engagées a su créer une belle synergie entre elle et les habitants.

Un nouvel envol pour la Suisse

Un nouvel envol pour la suisse Paris Match Suisse | Publié le 11/01/2018 Anne-Marie Philippe   L’enthousiasme est le moteur de cette fabuleuse aventure. Paris Match fait partie de moi, il coule dans mes veines. « Le poids des mots, le choc des photos »… Cet...

David Delmi : Hardah

Hardah est l’une des start-up de haute technologie les plus notoires de Suisse, fondée en 2015.

Share This