C’est son premier disque, mais certainement pas le dernier. A 28 ans, le violoncelliste lausannois Constantin Macherel est déjà un virtuose réputé, lauréat de plusieurs concours et fondations.

 

Pour cet enregistrement, placé sous le label suisse Claves, il a choisi des pièces de Bocherini et Rossini, notamment. Et pour l’accompagner rien moins que les London Mozart Players!

Mère violoncelliste, père hautboïste, grand-père clarinettiste amateur… Constantin Macherel baigne tout petit déjà dans la musique. A six ans et demi, il réclame son premier instrument. «Rapidement, j’ai senti que le violoncelle me suivrait au long de ma vie, devenant la voix d’une expression personnelle indispensable.» Les difficultés ne le rebutant pas, il étudie le russe, parallèlement à ses études et à sa formation musicale. «Ceci m’est venu, car j’étais fasciné par les œuvres de Stravinski, tout d’abord, puis Chostakovitch, Prokofiev, Schnittke et bien d’autres.» A quoi s’ajoute qu’il compose lui-même depuis l’âge de 14 ans. Des commandes lui sont même passées, pour violoncelle évidemment, mais aussi pour harpe! Aux âmes bien nées…

CD Constantin Macherel avec les London Mozart Players, Claves 1903. En concert à l’église du Prieuré, Pully, le 27 octobre, à 18h; à l’église des Jésuites, Sion, le 2 novembre, à 20h. constantinmacherel.com.

Le Flacon

Le Flacon

Au Flacon, le chef Yoann Caloué, à contre-courant des tendances post-confinement, profite de la baisse de couverts imposée pour élever sa cuisine bistronomique au rang de cuisine gastronomique pour le plus grand bonheur des papilles de ses convives!

lire plus

Pin It on Pinterest

Share This