Georges Kern: passion ciné…

Paris Match Suisse |

 

Le patron des montres suisses de luxe Breitling se lance dans le cinéma en produisant «Mon chien Stupide», réalisé par Yvan Attal, avec Charlotte Gainsbourg.

 

De Breitling au cinéma

Rien ne prédestinait Georges Kern à mener une si brillante carrière dans le secteur du luxe si ce n’est, tout de même, un père horloger qui lui a permis de se familiariser très jeune avec l’art et les beaux produits. Il a ainsi débuté chez Kraft Foods Suisse puis a pris des postes de direction chez TAG Heuer, Richemont et enfin Breitling.

 

Genèse du projet

Si Georges Kern a évolué avec brio dans le secteur de l’horlogerie, il a toujours eu ancrée en lui une passion dévorante pour le cinéma. Ses fonctions lui ont permis d’approcher de près Hollywood mais par un biais tout à fait surprenant, le placement de produit! Une forme de publicité indirecte extrêmement coûteuse qui était loin de le satisfaire. De là, une seule idée: acquérir les droits d’un livre pour en produire la réalisation. C’est finalement son amie, l’écrivaine Sylvie Le Bihan, qui lui a fait connaître le roman de John Fante, «Mon chien Stupide».

 

Adaptation rocambolesque réussie!

C’est au prix de nombreux efforts que Georges Kern a enfin réussi à en acquérir les droits détenus auparavant par Peter Falk, le célèbre Colombo. Il a alors travaillé sur plusieurs scénarios sans toutefois être convaincu, jusqu’à sa rencontre avec Yvan Attal. Il ignorait alors que ce dernier s’était déjà vu proposer l’adaptation du livre vingt ans auparavant par Claude Berri, livre réputé pourtant inadaptable! Séduit par la personnalité du réalisateur, son projet de jouer avec sa compagne Charlotte Gainsbourg et leur fils Ben, l’homme d’affaires s’est lancé, pour un résultat enthousiasmant: ce film est une merveille! Un écrivain raté dont l’horizon s’éclaire enfin avec l’arrivée d’un chien!

 

Quelle suite?

Evoluant dans le secteur du luxe depuis vingt-cinq ans, Georges Kern n’avait qu’une crainte: associer son nom à un «navet»! Il s’est donc investi autant que possible dans le projet sans toutefois le maîtriser totalement puisque le contrôle en revient au réalisateur. Si aux Etats-Unis, et en particulier dans les grands studios, le producteur a un pouvoir de décision très important, le rapport de force en Europe est différent. L’imaginaire d’Yvan Attal a su le séduire mais une envie irrésistible est apparue, celle de réaliser lui-même son propre film. Ce ne serait pas la première fois qu’un producteur ou un acteur passerait derrière la caméra. Un seul obstacle: le manque de temps pour celui qui développe des montres! «Tant que je travaille chez Breitling, c’est impossible, mais j’ai plein de projets de nouvelles productions de films!»

 

 

Où et quand: «Mon chien Stupide» de et avec Yvan Attal, Charlotte Gainsbourg, Ben Attal, Pascale Arbillot, Eric Ruf, Sébastien Thiery; Frenetic Films; en salle depuis le 30 octobre 2019.

Tous fous de Federer

Jamais, dans l’histoire du sport, un champion n’avait suscité une telle admiration chez les artistes et les intellectuels. Quatre d’entre eux témoignent, avant Wimbledon.

Pascal Vandenberghe

Pascal Vandenberghe: un homme étonnant, intéressant. Il affiche un look particulier. Tout colle au décor.

Gérer sa santé en sportif de haut niveau

Gérer sa santé en sportif de haut niveau Paris Match Suisse | Publié le 04/10/2018 Joan Plancade En offrant de mesurer son niveau énergétique pour optimiser son état de forme, be.care  ambitionne de démocratiser vingt ans d’expérience auprès plus grands athlètes. Un...

Première pierre : “Un Musée, deux musées”

Première pierre : "Un Musée, deux musées" Paris Match Suisse | Publié le 18/10/2018   Anne-Marie Philippe | Photographie Valdemar Verissimo Plus de 500 personnes étaient réunies le 5 octobre dernier sur Plateforme 10, le futur quartier des Arts situé à quelques pas de...

Salon de l’auto 2019 : «Pas plus de voitures, mais mieux les utiliser»

Salon de l'auto 2019 : «Pas plus de voitures, mais mieux les utiliser»Paris Match Suisse | Publié le 20/03/2019   Olivier Grivat   Olivier Rihs est le nouveau directeur du Salon de l’auto à Genève. Pour 2020, il met en route sa vision de la mobilité du futur.  ...

Nathalie Herschdorfer, au nom des femmes

Nathalie Herschdorfer, au nom des femmes Paris Match Suisse | Publié le 15/11/2018  Alexandre Lanz  Quelques jours avant sa nouvelle exposition consacrée à une grande star de la photographie contemporaine, la directrice du Musée des Beaux-Arts du Locle nous reçoit...

L’interview impertinente de Patrick Fischer

Le producteur et journaliste de l’émission TTC de la RTS, oublie un instant les chiffres, l’économie, la bourse et les comptes pour parler d’amour.

Polyval : montée en puissance

La fondation sous l’impulsion de quelques personnalités engagées a su créer une belle synergie entre elle et les habitants.

Soirée Friends in Science à La Réserve Hôtel Genève

Soirée Friends in Science à La Réserve Hôtel Genève Paris Match Suisse | Publié le 04/10/2018 Anne-Marie Philippe Le 20 septembre dernier, une soirée caritative au profit de la recherche sur le cancer du cerveau a eu lieu dans le cadre enchanteur de l’hôtel La Réserve...

Retour sur… le chef Franck Giovannini au pouvoir

Retour sur… le chef Franck Giovannini au pouvoir Paris Match Suisse | Publié le 06/09/2018 Anne-Marie Philippe On s’en doutait… la nouvelle est tombée en plein été, le 16 août 2018 par le biais d’un communiqué! Comme pour mieux passer inaperçue ou surprendre? Un...

Pin It on Pinterest

Share This