L’ atelier  Gourmand

Paris Match Suisse |

A  l’hôtel-restaurant  Terminus, si  la  table  gastronomique  du  chef  valaisan  Didier de  Courten, doublement  étoilée  est  une  étape  incontournable  en  Suisse, sa brasserie « L’ Atelier  Gourmand » mérite  à  elle  seule  une  visite  à  Sierre.

Chez Didier de Courten, il n’y a pas de petite et grande table, pas de clients privilégiés mais plutôt une seule et même (grande) cuisine au service de toutes les assiettes. Confortablement installé à une table de la brasserie, dans une jolie salle à la déco sobre, bois sombre aux murs, ambiance feutrée, on se délecte pour commencer, à la lecture de la belle prose qui nous conte chaque plat. Au « menu du jour » : un crémeux aux agarics (champignons) et aux légumes anciens cuits et crus aux saveurs du val d’Anniviers, évocation d’une balade en forêt, est servi en amuse-bouche. Puis suivent un risotto Acquerello coulant au vieux parmesan et aux cèpes / ris de veau croustillants / émulsion à la tétragone et au persil plat, un sauté minute de poire de bœuf à la bourguignonne / fruits et châtaignes caramélisées / baies sauvages / noix / mousseline de pomme de terre au beurre, et en dessert : un éclair aux parfums de chocolat et de praliné/ganache crémeuse au « Jivara » / crème glacée cacaotée. Que de promesses … tenues ! Et pour cause, le restaurant et la brasserie sont sous le même toit, le chef « sort toutes les assiettes », réalisées dans les mêmes règles de l’art par une seule et même brigade. Didier de Courten est bien l’unique chef des 34 points, 19 points Gault&Millau pour sa table gastronomique et les 15 points pour sa brasserie. A la belle carte de l’Atelier Gourmand, aux produits exceptionnels, homard bleu, moules AOP, bar de ligne, foie gras des Landes, filet de bœuf de l’Oberland bernois, s’invite dans la composition de presque chaque assiette une délicatesse du Valais qui vient rappeler l’amour de ce chef valaisan pour sa région et toutes ses richesses. La sauce Grand Veneur qui enrobe délicatement des joues de marcassin braisées est flambée au Calvalais, eau-de-vie aux arômes très fins de pommes valaisannes, des spätzli aériens à la bière valaisanne et aux herbes de nos montagnes sont une des délicieuses garnitures qui accompagnent des médaillons de cerf aux écorces d’agrumes et noisettes ou encore un confit de pommes Maigold au vinaigre pulpeux d’abricots secs du Valais vient parfaitement relever une galantine de foie gras, cailles et reinettes, lustrée au jus d’airelles. Les produits, les saveurs, les cuissons, la créativité et l’esthétisme de chaque plat dépassent largement les standards d’une très bonne brasserie pour des prix de « petite brasserie ». Coté service, même exigence, de la description des plats jusqu’aux conseils avisés d’un vrai sommelier. On remercie alors le chef de nous avoir permis, en entrant par la petite porte, de goûter à l’immense palette de son talent. 

Brasserie L’Atelier Gourmand, rue du Bourg 1, Sierre, tél. +41 27 455 13 51. Fermé dimanche et lundi, hotel-terminus.ch

 

Caroline Scheufele, l’énergie du diamant

Caroline Scheufele, l’énergie du diamant Paris Match Suisse | Publié le 11/01/2018 Anne-Marie Philippe  | Photographie Valdemar Verissimo Le dimanche est pluvieux. C’est dans sa propriété aux portes de Genève, entre les vignes et le bord du lac, que Caroline...

Héritière d’une fabuleuse dynastie

Jasmine Audemars préside Audemars Piguet, créée par son arrière-grand-père au Brassus en 1875. Plus que jamais la marque cartonne aujourd’hui. Rencontre avec «la grande dame de l’horlogerie suisse».

Les médicaments passent au naturel

Les médicaments passent au naturel Paris Match Suisse | Publié le 09/08/2018   Joan Plancade Micronutrition, cosmétiques naturelles et depuis peu cannabis thérapeutique s’imposent progressivement dans les pharmacies du pays, poussés par une demande croissante. Une...

Aux marches du Palais (fédéral)

N’y aurait-il pas contradiction entre la tonalité de cet essai désabusé et sa conclusion? Au terme de 200 pages bien nourries, Fathi Derder qui achève son second mandat au Conseil national ne craint pas d’affirmer que «c’est certainement un des systèmes politiques les plus efficaces et les plus stables du monde».

Retour sur… le chef Franck Giovannini au pouvoir

Retour sur… le chef Franck Giovannini au pouvoir Paris Match Suisse | Publié le 06/09/2018 Anne-Marie Philippe On s’en doutait… la nouvelle est tombée en plein été, le 16 août 2018 par le biais d’un communiqué! Comme pour mieux passer inaperçue ou surprendre? Un...

Première pierre : “Un Musée, deux musées”

Première pierre : "Un Musée, deux musées" Paris Match Suisse | Publié le 18/10/2018   Anne-Marie Philippe | Photographie Valdemar Verissimo Plus de 500 personnes étaient réunies le 5 octobre dernier sur Plateforme 10, le futur quartier des Arts situé à quelques pas de...

L’espion et le jet d’eau

L’espion et le jet d’eau Paris Match Suisse | Publié le 18/10/2018 RomaineJean On imagine un lac brumeux et des hommes de l’ombre. Des bars enfumés et des divas sucrées. Genève et la Suisse seraient une plaque tournante de l’espionnage venu du froid. Une centaine de...

CHARLOTTE GAINSBOURG «J’AI ÉCRIT POUR RÉINVESTIR MON HISTOIRE»

Habituellement réservée et soucieuse de préserver sa vie privée, Charlotte Gainsbourg a pourtant écrit un premier album intime et personnel et se livre sans fard dans ces colonnes.
On ressent chez lui une force indéniable, une sagesse teintée d’humanité et un amour incommensurable pour ses enfants, Nicolas, Sacha et Victoria, sa fille qu’il a eue avec une autre maman que celle de ses deux garçons.

PIERCE BROSNAN

Son nom a été Bond, James Bond. Et lorsqu’il apparaît en janvier au Salon International de la Haute Horlogerie à Genève (SIHH), Pierce Brosnan semble presque avoir repris du service tant il en impose par son élégance, sa stature et son flegme imperturbable face à la foule qui l’immortalise sur le stand de Speake-Marin

Héritier artistique de Béjart, Gil Roman en toute intimité

Les triomphes qu’il remporte de par le monde n’y changent rien. Le superdanseur est un timide qui se soigne. Aux mondanités, il préfère la cellule familiale. Et le studio où il fait répéter ses danseurs. Programme chargé en ce mois de février.

Pin It on Pinterest

Share This