On connaît ses photographies de danse et celles de ses jeunes filles en fleurs. Le talent de Philippe Pache n’est plus à dire.

Il est reconnu jusqu’à Houston où la collection du Musée des beaux-arts texan recèle quelques-uns de ses plus beaux tirages. Mais le confinement n’épargne pas les photographes. Les commandes se font de plus en plus rares. Seulement, Philippe Pache n’est jamais à court d’idées. Lui a traversé l’esprit celle de rendre hommage par la photographie aux gravures sur bois de Félix Vallotton, un de ses artistes de prédilection. Comment? En traitant ses nus féminins, ses paysages, ses arbres décharnés à la manière noire et blanche de Vallotton.

La réussite est éclatante, ainsi qu’on peut en juger. Mais, cette fois, le photographe ne destine pas ses tirages aux seuls collectionneurs et musées. Il les met en vente à prix doux. On aurait tort de s’en priver!

www.philippepache.com

image@philippepache.com

Joachim Son-Forget ouvre les vannes

Joachim Son-Forget ouvre les vannes

Le député des français établis en Suisse et au Liechtenstein assume toutes ses provocations. Bouffon et stratège, cet anticonformiste extraverti voue sa vie au travail, se cache dans la lumière crue de ses fanfaronnades. Vilipendé par les uns, loué par les autres, il trace son propre chemin sur le fil du rasoir. Interview.

lire plus

Pin It on Pinterest

Share This