LA RÉCOMPENSE D’UN FIDÈLE 

Paris Match Suisse |

 

Depuis la base jusqu’à la direction d’Ebel, l’ascension de Flavio Pellegrini est celle d’un passionné, défenseur loyal de la tradition horlogère.

 

Quand Flavio Pellegrini dépeint l’horlogerie suisse, on perçoit une émotion et un attachement quasi viscéral au savoir-faire qui a construit sa région, et dans lequel il a baigné depuis sa plus tendre enfance: «Il faut imaginer ces paysans de La Chaux-de-Fonds, dans l’impossibilité de cultiver leurs terres gelées et enneigées tout l’hiver. Et ce Genevois qui a eu l’idée de délocaliser chez eux la production des montres. J’ai vu des pays lointains, mais ça aussi, c’est une forme d’exotisme.» Une histoire qui parle à ce fils d’immigrés italiens arrivés dans les années soixante au Locle, où il est né et auquel il reste fidèle.

 La fidélité, précisément, n’est pas un vain mot pour Flavio Pellegrini, qui a mené toute sa carrière au sein de Movado. Depuis son premier poste d’analyste junior au sortir des études en 2002, jusqu’à l’accession à la direction des marques Ebel et Concord en 2015, son destin s’imbrique inextricablement avec le groupe américain, au sein duquel il a également rencontré sa femme, sa «plus grande réussite personnelle». Une carrière de pur produit de la maison qu’il estime devoir à la mentalité américaine, «qui ne met pas de barrières quand l’éthique et l’engagement sont là». Surtout au sein d’une entité construite à partir de rien par un émigré cubain réfugié aux Etats-Unis, qui a su tout rebâtir après avoir fui la persécution castriste.

 Cette modestie en occulterait presque le succès personnel de Flavio Pellegrini, auquel a été confiée la délicate tâche de relever les marques Ebel et Concord, discrètes depuis plusieurs décennies. Une renaissance due en grande partie à la compréhension fine de l’évolution du marché, chez celui qui, dans son travail de bachelor en 2001, posait déjà la problématique d’internet dans la distribution horlogère: «On a un vrai coup à jouer, car le consommateur est moins suiveur, il recherche un côté exclusif, unique. Aujourd’hui, on vend un héritage et une histoire, on le constate à la vague du rétrochic, du vintage.»

 A ce titre, parmi la vingtaine de montres qu’il possède, Flavio Pellegrini avoue son faible pour la Ebel Sport Classic, rééditée l’an passé, et qui participe de la montée en puissance actuelle de la marque. Un attachement aux belles lignes très personnel et qui va d’ailleurs au-delà de l’horlogerie. Clin d’œil à ses origines italiennes, il soigne son Alfa Romeo GT Junior de 1971 qui lui évoque «rien que par l’odeur», les vacances de son enfance en Italie. C’est toujours en famille, désormais avec sa femme et ses deux filles de 8 et 11 ans («mes moteurs dans la vie»), qu’il affectionne de voyager, comme au Brésil récemment.

 Inspiré par la tradition, Flavio Pellegrini puise dans sa passion pour se tourner vers l’avenir avec confiance: «Je pense que l’horlogerie traditionnelle est une des rares industries qui va rester longtemps ce qu’elle est. Car le mouvement est un cœur qui bat, constamment. A nous de préserver ce savoir-faire.»

 

Josep Sola et Mattia Bertschi : Aktiia

La start-up neuchâteloise Aktiia a été fondée en 2018 par deux hommes audacieux et persévérants, Josep Sola et Mattia Bertschi.

Le coût de la jeunesse

Avoir l’air toujours jeune a un prix. Même pour les hommes. Des instituts spécialisés prospèrent de Montreux à Genève avec des méthodes toujours plus pointues et en constante évolution. Du froid, au laser en passant par les peelings et les injections. Combien ça coûte?

Anna Gabriel : exilée en quête de justice

Anna Gabriel : exilée en quête de justice Paris Match Suisse | Publié le 05/04/2018 Joan Plancade Depuis un mois à Genève, l’ancienne députée catalane sous mandat d’arrêt dans son pays dit aspirer à une nouvelle vie, plus anonyme. Après l’arrestation de Carles...

Christophe Malavoy

Une trentaine de films tournés pour le cinéma, plusieurs fois sélectionné aux César comme meilleur acteur, le grand comédien Christophe Malavoy a également joué dans une vingtaine de pièces au théâtre.

Vinorama : Centre de découverte

Vinorama : Centre de découverte Paris Match Suisse | Publié le 09/08/2018 Sophie Bernaert Niché dans les vignes de Lavaux, le Vinorama célèbre les vins de la région.   Donner de la visibilité aux différents vignobles de Lavaux et promouvoir cette région viticole,...

Soirée Pop-up store signée Ausoni

Soirée Pop-up store signée Ausoni Paris Match Suisse | Publié le 20/09/2018 Anne-Marie Philippe  | Photographie Valdemar Verissimo Le 4 septembre dernier, Léa et Léo Ausoni recevaient leurs fidèles clients dans leur tout nouveau pop-up store au cœur de la place...

Bongénie : le pari de l’expérience

L’enseigne familiale genevoise confie à ses jeunes représentants de la cinquième génération le soin de réinventer la tradition. Avec le défi de taille de perpétuer un héritage plus que centenaire, dans un secteur de la mode en profonde mutation.

Tout ce que vous devez savoir sur… Anne-Marie Maillefer

Tout ce que vous devez savoir sur… Anne-Marie Maillefer Paris Match Suisse | Publié le 20/09/2018 Jean Pierre Pastori La présidente de la Loterie romande (Vaud) a mené une riche carrière dans les soins infirmiers.   «Je suis gâtée par la vie.» Lâchés comme une...

Igor Ustinov, Artiste, inventeur et humaniste

Fils de Peter Ustinov, Igor Ustinov ne se contente pas de gérer les fondations créées par son père, il invente de nouveaux concepts. Lors du prochain Forum de Davos, il présentera une idée révolutionnaire de maisons en plastique recyclé. Une vie en forme de roman. Rencontre.

Un conteur hors pair

Un conteur hors pair Paris Match Suisse | Publié le 04/10/2018 Jean Pierre Pastori Avec quelle maestria Metin Arditi parvient-il à rendre cohérents faits historiques – le sanglant carnaval vénitien de 1575 – et ébouriffantes intrigues! Un complot est ourdi par...

Pin It on Pinterest

Share This