Raymond Loretan, diplomate engagé

Paris Match Suisse |

 

Retiré des ambassades et de la politique active, Raymond Loretan exerce désormais ses talents fédérateurs dans des secteurs aussi divers que le médical et l’horlogerie. Homme de projets et de situations complexes, il affectionne réconcilier les points de vue antagonistes.

 

«Pourquoi cherchez-vous à me rencontrer?» En fin diplomate, Raymond Loretan aime savoir où il met les pieds. Il faut dire qu’avec autant de casquettes tout au long de son parcours, les sujets à évoquer ne manquent pas. Juriste et diplomate de formation, entre autres ambassadeur à Singapour et à New York, vice-président du board du groupe AEVIS Victoria, président de la SSR, et depuis l’an dernier à la tête du Grand Prix d’horlogerie de Genève, son éclectisme interroge sur le fil rouge d’une carrière menée sur tous les fronts.

 Défis à dimension politique

 Il réfléchit un moment. «Dans toutes les missions que j’ai acceptées, il y a une dimension de service public.» Et d’évoquer sa responsabilité à la tête de Swiss Medical Network: «C’est le type d’activités qui, même privées, impose de composer avec le politique. Il faut d’ailleurs cesser d’opposer le public au privé dans le médical et transformer un cercle vicieux en cercle vertueux où tous les acteurs tendent vers un même objectif: gérer au mieux le capital santé de chacun tout en maîtrisant les coûts.»

 Cette capacité à fédérer et concilier des intérêts divergents l’a conduit l’an passé, à 63 ans, à la tête du Grand Prix d’horlogerie de Genève, dans un secteur où certains modèles de promotion tel Baselworld sont remis en cause: «Tous les acteurs doivent se fédérer, dans cet esprit nous avons proposé que les deux grands salons suisses décernent un prix en commun.» Avec l’ambition de renforcer la dimension internationale du Grand Prix, il envisage la création d’une académie avec un réseau de 300 à 400 élus dans le monde, en charge chaque année de nominer les montres lauréates.

 Forgé par la diplomatie

 Expérience déterminante de sa carrière, sa «formation diplomatique accélérée» comme secrétaire particulier du secrétaire d’Etat aux Affaires étrangères Edouard Brunner en 1983: «J’ai appris sur le vif  à me plonger dans des situations difficiles et à en sortir le meilleur»; comme à la SSR que Raymond Loretan dirige dès 2012. La votation populaire sur le nouveau mode de financement gagnée en 2015, il démissionne, convaincu qu’«une réforme profonde ne peut se faire que sous la pression politique externe.»

 De la diplomatie restera une méthode, toujours appliquée: «Maintenir ouverts les canaux de communication, même occultes, et rester en toutes circonstances un interlocuteur valable. Le réseau se construit intuitivement, sans savoir à l’avance si un contact sera utile un jour. Il faut avant tout s’intéresser aux gens. La vie fait le reste.» Et de paraphraser Saint-Exupéry: «L’avenir, il ne faut pas le prévoir, il faut le permettre.»

 La diplomatie n’exclut pas l’engagement. Raymond Loretan n’hésite pas à réaffirmer sa conviction européenne, à l’encontre du positionnement actuel de son parti le PDC, dont il fut secrétaire général pendant cinq ans: «La démocratie chrétienne est à l’origine du projet européen, il faut le nourrir, surtout en période de flottement. Soutenir un accord institutionnel avec l’Union européenne, c’est dans notre intérêt mais aussi une pierre à l’édifice européen. Et même si cela ne plaît pas à l’aile conservatrice, surtout en période électorale, il faut rester fidèle aux valeurs chrétiennes d’ouverture. C’est dans l’adversité que l’on reconnaît ses vrais amis.»

Soirée Friends in Science à La Réserve Hôtel Genève

Soirée Friends in Science à La Réserve Hôtel Genève Paris Match Suisse | Publié le 04/10/2018 Anne-Marie Philippe Le 20 septembre dernier, une soirée caritative au profit de la recherche sur le cancer du cerveau a eu lieu dans le cadre enchanteur de l’hôtel La Réserve...

Destinations exotiques

Des rencontres authentiques, des plages idylliques, une faune et une flore extraordinaires !

Prost, une dynastie d’hommes audacieux

A 63 ans, le champion garde une ligne de jeune homme et l’esprit de compétition. L’homme se confie. Les projets, les challenges l’exaltent.
On ressent chez lui une force indéniable, une sagesse teintée d’humanité et un amour incommensurable pour ses enfants, Nicolas, Sacha et Victoria, sa fille qu’il a eue avec une autre maman que celle de ses deux garçons.

Bongénie : le pari de l’expérience

L’enseigne familiale genevoise confie à ses jeunes représentants de la cinquième génération le soin de réinventer la tradition. Avec le défi de taille de perpétuer un héritage plus que centenaire, dans un secteur de la mode en profonde mutation.

Stars du Web à l’affiche

Stars du Web à l’affiche Paris Match Suisse | Publié le 06/09/2018   Julie Vasa Fort du succès de la première édition, le Royaume du Web, rendez-vous suisse de la création digitale, est de retour. Plus de 40 youtubeurs, influenceurs et créateurs sont attendus pour...

Soirée Pop-up store signée Ausoni

Soirée Pop-up store signée Ausoni Paris Match Suisse | Publié le 20/09/2018 Anne-Marie Philippe  | Photographie Valdemar Verissimo Le 4 septembre dernier, Léa et Léo Ausoni recevaient leurs fidèles clients dans leur tout nouveau pop-up store au cœur de la place...

Agnès Jaoui – Rencontres du 7ème art à Lausanne

Agnès Jaoui - Rencontres du 7ème art à LausanneParis Match Suisse | Publié le 04/04/2018   Trinidad Barleycorn   Femme la plus césarisée du cinéma français avec six trophées, Agnès Jaoui a participé en mars à Lausanne aux Rencontres 7ème Art, le festival de...

Les médicaments passent au naturel

Les médicaments passent au naturel Paris Match Suisse | Publié le 09/08/2018   Joan Plancade Micronutrition, cosmétiques naturelles et depuis peu cannabis thérapeutique s’imposent progressivement dans les pharmacies du pays, poussés par une demande croissante. Une...

Pirmin Zurbriggen : « A Zermatt, j’ai tout, mes enfants, ma famille, je suis heureux »

Il reste le plus grand champion que le ski suisse ait connu. A 55 ans, Pirmin Zurbriggen, reconverti en hôtelier, se dit plus épanoui que jamais, loin des projecteurs.

Tout ce que vous devez savoir sur… Léonard Gianadda

Tout ce que vous devez savoir sur… Léonard Gianadda Paris Match Suisse | Publié le 08/03/2018  Romaine Jean  Léonard Gianadda a eu plusieurs vies, toutes guidées par la passion de l’Art. Sa Fondation fête cette année ses 40 ans.   SA PLACE EST SUR LES SOMMETS !...
Share This