Thierry  Wegmüller, un  self-made -man

Paris Match Suisse |

Rencontre  avec  l’entrepreneur  et  patron  de clubs  bien  connus  des  Lausannois.

Le D! Club, le bar-club abc, le bar-terrasse Les Arches … Nous avons tous passé une soirée ou une nuit dans l’un de ces établissements, parmi les plus branchés de Lausanne. Thierry Wegmüller est tombé dans la marmite dès l’enfance, puisqu’il passait déjà son temps dans le restaurant familial Le Couscous, avec son frère Gilles et sa sœur Jasmina. « Je suis issu d’une fratrie très liée; mon père, cuisinier de métier, avait transformé une pension de famille en restaurant. Il n’y avait pas de restaurant pour les jeunes, dans les années 80, je retrouvais mes copains Au Couscous, où je croisais aussi ma mère … c’était une drôle d’ambiance ! » explique, amusé, Thierry Wegmüller, qui apprend très tôt la notion du travail et du service.
Il perd son père à 16 ans et n’écoute pas les conseils de sa mère qui, ayant repris le restaurant, le décourage de se lancer dans le métier de la restauration. « J’ai décidé de suivre mon instinct, et j’ai pris la voie de l’hôtellerie. »
A l’Ecole Hôtelière de Lausanne, il s’implique dans l’organisation et le comité de fêtes et obtient son diplôme en 1986 ; puis il part bourlinguer aux Etats-Unis et au Sénégal, notamment, où il occupe des postes à responsabilité dans l’hôtellerie jusqu’en 1989. Il touche au cinéma comme assistant de production, assume des fonctions dans le domaine artistique, mais sa passion première reste la musique. « J’ai fait de la production musicale, j’aime avant tout le partage, réunir les gens autour de la fête. »
Quel fut le déclic pour se lancer dans l’aventure nocturne ? Très tôt, il se rend compte qu’il a un tempérament hyperindépendant, curieux et qu’il n’a pas envie de travailler pour un patron : il crée alors en 1992 le Bleu Lézard avec sa sœur et son frère, puis la Cave du Bleu Lézard deux ans après, qui a produit à ce jour près de 800 concerts gratuits. Toujours la musique en fil conducteur … ainsi qu’une étroite coopération avec son frère et sa sœur, avec qui il collabore depuis 25 ans dans la gestion de ses établissements. Son frère Gilles dirige alors le Bleu Lézard, la Cave du Bleu, le Café Java et le Café Enning, alors que sa sœur Jasmina gère toute l’administration et le personnel. Lui-même s’occupe du D! Club, du bar club abc, du bar-terrasse Les Arches, ainsi que de Carte Blanche Traiteur & Events. Une belle répartition des tâches !
II reprend avec eux le restaurant familial Le Couscous en 1993, et continue son riche parcours, entre entrepreneuriat et culture. Il siège aujourd’hui dans plusieurs associations dans le domaine de la musique et de la création. « Je suis actuellement vice-président de Label Suisse et coordinateur du comité de pilotage Label Nuit, qui travaille sur de nombreuses thématiques liées à l’amélioration de la qualité de la vie nocturne à Lausanne, autant sur la prévention que la formation, ou la promotion de la ville », développe l’intéressé.
Père de deux garçons, marié à Yasmine Char, écrivaine et directrice de l’Octogone, il garde du temps pour sa vie familiale, se couche et se lève tôt en semaine, et « fait ses nuits » plutôt les week-end. Son secret de réussite ? « Les temps ont changé, les musiques ont évolué, mais je me suis toujours adapté, et puis je suis très bien entouré, j’ai une équipe formidable autour de moi.»

Bongénie : le pari de l’expérience

L’enseigne familiale genevoise confie à ses jeunes représentants de la cinquième génération le soin de réinventer la tradition. Avec le défi de taille de perpétuer un héritage plus que centenaire, dans un secteur de la mode en profonde mutation.

Destinations exotiques

Des rencontres authentiques, des plages idylliques, une faune et une flore extraordinaires !

Patrick Bruel : Confidences

Le temps ne semble pas avoir de prise sur Patrick Bruel. Toujours aussi actif et passionné, il est aussi doué avec un micro que dans les films ou qu’au théâtre. À l’aube de ses 60 ans, il continue à déchaîner les foules depuis trente ans et il est reparti en tournée avec son nouvel album «Ce soir on sort…». Interview à Genève de ce chanteur hors du commun.

Escapades automnales entre Suisse et Provence

Escapades automnales entre Suisse et Provence Paris Match Suisse | Publié le 20/09/2018 Anne-Marie Philippe Hôtel de luxe The Capra Le bien-être au sommet Le paysage naturel est tout simplement idyllique. Et l’hôtel, fruit de l’imagination des propriétaires et d’un...

L’abécédaire de Paul-Olivier Dehaye

L'abécédaire de Paul-Olivier Dehaye Paris Match Suisse | Publié le 03/05/2018   François Schaller Le Genevois qui a été entendu pendant quatre heures au Parlement britannique à propos du scandale Facebook n’en est qu’au début de son combat.  IMMENSE SCANDALE C’était...

UN PEU PLUS SENSIBLE CHAQUE ANNÉE

Benno Widmer est en charge à Berne de l’inflammable question des restitutions d’œuvre d’art aux Etats d’origine.

Carlo Giordanetti, A l’heure de l’art d’aujourd’hui

Carlo Giordanetti A l’heure de l’art d’aujourd’hui Paris Match Suisse | Publié le 28/06/2018   Jean Pierre Pastori Le directeur de la création de Swatch entre collections décoiffantes et lignes élégantes, production industrielle et tirages limités.   Question:...

Une bonne mine toute l’année

Depuis plus de trente ans, les autobronzants révolutionnent les routines beauté. Car s’il est bon de faire attention au soleil, le teint couleur endive ne sied à personne!

Louis Camilleri, L’air de (vraiment) rien

Louis Camilleri, L’air de (vraiment) rien Paris Match Suisse | Publié le 06/09/2018 François Schaller Le nouveau président exécutif de Ferrari a grandi et étudié à Lausanne. Bien des gens s’en souviennent et retiennent leur souffle: le boyfriend de Naomi Campbell...

Baselworld ouvre en pleine incertitude

Marquée par la défection d’Hermès et Dior, la Mecque de l’horlogerie affichera 600 exposants de moins cette année et sera raccourcie de deux jours. La fin d’une époque pour certains professionnels.

Pin It on Pinterest

Share This