Les grandes tables des châteaux suisses

Paris Match Suisse |

S’attabler dans une belle demeure ou un romanesque château : plus qu’un repas, c’est une escapade dans le temps.

 

Chevaleresque château: Château de Pleujouse Romanesque, ce château médiéval est perché sur un éperon rocheux au-dessus d’un vallon planté de damassiniers (ces petites prunes typiques de l’Ajoie). Au pied d’une ruine, on s’y attable à l’ombre d’un arbre centenaire en été, et dans les salles sobres du château le reste de l’année.

Aux commandes depuis 12 ans, Gérard et Catherine Praud y proposent une cuisine inspirée et saisonnière, colorée et gourmande qui vaut une petite virée dans cette région si belle, particulièrement au printemps.

Le Château 18, 2953 Pleujouse, chateaudepleujouse.ch

Gracieux palais XVIIIe: Hôtel Du Peyrou Grandiose palais urbain, cet hôtel particulier serti dans un parc à la française a la grâce des grandes demeures du XVIIIe siècle. Au premier étage, le bel-étage, les salles et les salons en enfilade sont tout en dorures, en stucs et en lustres. Ils sont à louer pour des mariages, des repas et des événements. Au rez-de-chaussée, c’est un élégantissime restaurant qui attend les hôtes: dans de belles salles voûtées à la décoration raffinée et ouvertes sur le parc, les tables s’épanouissent dans de généreux espaces propices aux conversations intimistes comme aux moments festifs.

A l’accueil, Françoise Penlington veille sur une brigade de service toute en gentillesse attentionnée. Et en cuisine, l’Australien Craig Penlington fait des merveilles. Au gré des saisons, il joue avec les produits et avec les saveurs. Souvent locales, ces dernières se font plus exotiques parfois, notamment lors des quinzaines australiennes où le kangourou est au menu.

Craig Penlington

Craig Penlington © DR

Hôtel DuPeyrou, avenue DuPeyrou 1, 2000 Neuchâtel, dupeyrou.ch

Un castel de cape et d’épée: Castel d’Uvrier La légende affirme qu’il fut jadis garçonnière du noble Stockalper. Ce romanesque édifice à tourelle perché sur un coteau planté de vignes qui survole la vallée du Rhône est un fortin plus qu’un manoir. Depuis peu, c’est surtout un restaurant soigné, intimiste et discret, qui ne désemplit pas. On y reçoit sur réservation, dans les jolies salles sobres et claires, ou sur la terrasse ensoleillée. Et l’on y déguste la cuisine de Bruno Toppazzini qui décline ici une carte courte, gourmande, respectueuse de la grande tradition et fort bien faite. Au menu, viandes (fleur d’Hérens) et poissons (tartare de bar et tomate verte) de première fraîcheur. Une adresse pleine de charme.

Une carte courte, gourmande, respectueuse de la grande tradition.

Une carte courte, gourmande, respectueuse de la grande tradition. © DR

Le Castel d’Uvrier, 1858 Uvrier, provins.ch

Gentilhommière champêtre: L’Ermitage des Ravet « Je n’ai plus aussi bien mangé depuis mon repas chez Girardet. Nous reviendrons ! » dit Juan Carlos Ier, roi d’Espagne, en quittant l’Ermitage. C’était en 2011. Il était l’invité de la Confédération. Il n’est d’ailleurs pas seul à partager cet avis. Puisque l’Ermitage est l’une des six tables suisses à obtenir 19 points au GaultMillau. C’est aussi l’un des rares et des plus charmants hôtels-restaurants installé dans une maison de maître de tout l’arc lémanique. A quelques minutes de l’autoroute Lausanne-Genève, à l’abri de toute nuisance, le royaume des Ravet est aussi une belle histoire de famille. Bernard et Ruth, les parents, on créé la maison. Guy, le fils a rejoint son père en cuisine. Et Nathalie, l’une des filles est une sommelière connue et reconnue. Ensemble, ils écrivent au quotidien la paisible histoire gourmande de cette belle table qui, l’été venu, se déplace dans un parc à l’anglaise où barbotent les canards. Chambres douillettes donnant sur le jardin. Petits-déjeuners d’anthologie avec des pains et des viennoiseries maison.

L'Hermitage des Ravet

L’Ermitage des Ravet, route du Village 26, 1134 Vufflens-le-Château, ravet.ch

Retrouvez cet article dans notre édition Paris Match Suisse

Toute reproduction interdite

Les amitiés de pierre keller

L’exposition de la collection privée de Pierre Keller, inaugurée en présence de 500 invités au Musée Jenisch, à Vevey, est prodigieuse.

Via Lemanica

S’il est une carrière périlleuse, c’est bien celle de compositeur «classique». Ecrire pour grand orchestre est redoutable.

Joël Dicker, une machine à best-sellers

Joël Dicker, une machine à best-sellers Paris Match Suisse | Publié le 09/08/2018 Anne-Marie Philippe et Bertrand Monnard Quand il n’était pas encore célèbre, Joël Dicker parlait volontiers de lui-même, de sa vie privée. C’est à ce moment-là que nous l’avions...

Delaunay le Parisien

Delaunay le Parisien Paris Match Suisse | Publié le 04/10/2018 Jean Pierre Pastori Il était temps de rendre hommage à l’un des maîtres de l’abstraction du début du siècle passé. Avec les moyens considérables qui sont les siens, le Kunsthaus de Zurich présente quelque...

Le chat noir: black   minet des  stars

Ouvert  en  1897,  ce  café  a  d’abord  accueilli  les  vedettes désireuses  de  s’encanailler  avant  de  devenir  une adresse  gastronomique.

Escapade à Zurich

Escapade à Zurich Paris Match Suisse | Publié le 22/02/2018  Knut Schwander  Métropole du shopping et pôle culturel, Zurich vaut bien une escale: quatre adresses au bord de la Limmat.Markthalle im Viadukt  - Bobo et sympaTémoin de l’ère industrielle, ce viaduc de 1894...

Saveurs et séduction

Saveurs et séduction Paris Match Suisse | Publié le 04/10/2018 Anne-Marie Philippe   Quelques restaurants à découvrir ou à re-découvrir. D’un canton à l’autre, on peut dénicher des pépites gustatives citadines, pieds dans l’eau ou en campagne.   LA CANTINE...

Incontournable Fête du blé et du pain

Incontournable Fête du blé et du pain Paris Match Suisse | Publié le 06/09/2018 Anne-Marie Philippe  | Photographie Valdemar Verissimo Du 15 au 26 août 2018, la dynamique ville d’Echallens a vécu au rythme de la 4e édition de la Fête du Blé et du Pain. Cette année,...

Zep et les joies de la fesse

Dix ans après «Happy Sex», le papa de Titeuf nous raconte en 60 planches ce qui a changé dans la vie sexuelle des grands. Entre sites de rencontres et jouets pour adultes, il se fait sociologue tendre, drôle et piquant.

Quand l’empire immobilier naît de la crise

Antoine Hubert et Walter Chételat incarnent ces entrepreneurs qui ont su tirer leur épingle du jeu dans la débâcle immobilière des années 90. Retour sur cette décennie décisive qui a vu des magnats se construire quand d’autres s’effondraient.

Share This