Le dernier livre de massimo gargia : «la double vie»

Paris Match Suisse |

« Je découvrais que l’argent et le sexe étaient en interrelation permanente » écrit Massimo Gargia. Découverte qu’il a, sans aucun doute, su mettre à profit.

 

Massimo Gargia, le plus fameux des jet-setteurs internationaux fait étalage, dans son dernier livre, édité aux Editions Favre, de sa double vie. Sa double vie? Bien modeste, lui, qui a dû vivre 100 vies! Qu’on l’aime ou pas, l’homme ne laisse personne indifférent. Visconti, lui-même, n’a pas résisté à son charme même s’il ne l’a pas propulsé en haut de l’affiche, comme Massimo en rêvait.

Dans cet ouvrage, l’auteur confie ses amours, sans se gêner pour évoquer celles des autres. Et il se lâche. Moravia qui n’aimait que les femmes ou Pasolini qui avait un faible pour les petits voyous. Il nous apprend que Visconti avait toujours la même ambition: transformer ses amants en acteurs talentueux. Et qui pouvait imaginer que Marlon Brandon pouvait tomber fou amoureux d’un acteur français?

Et on va de surprise en surprise: lui, Massimo Gargia, dont la réputation d’homme à femmes lui colle à la peau aurait vécu des amours masculines dans la plus grande discrétion.

Mais il plonge aussi dans la nostalgie, évoquant le jeune garçon qu’il était quand il s’en allait avec ses copains «casser du pédé». Sa façon de se sentir viril jusqu’au bout des poings. Mais très vite, le jeune Gargia, à la chevelure blonde, séduit la bonne société et des grandes dames comme Greta Garbo. Mais il jettera aussi son dévolu sur des amants de passage ou pas. Pour l’homme son existence sera un tourbillon de gloire, d’amour, de sexe. Tout sera étourdissant et les destins s’entremêleront.

Festival de bulles à l’hôtel Métropole

Festival de bulles à l'hôtel MétropoleParis Match Suisse | Publié le 20/12/2018 Anne-Marie Philippe Facebook Twitter

Marchés de noël

Que la magie commence! Pour patienter jusqu’au 24 décembre, voici trois marchés de Noël qui valent le détour.

L’excellence à la Suisse

C’est l’événement économique du mois à Genève: l’inauguration officielle des nouveaux locaux de Bucherer, dans l’imposant bâtiment néo-classique qui surplombe la place du Port, rénové durant de trois ans.

Quand l’empire immobilier naît de la crise

Antoine Hubert et Walter Chételat incarnent ces entrepreneurs qui ont su tirer leur épingle du jeu dans la débâcle immobilière des années 90. Retour sur cette décennie décisive qui a vu des magnats se construire quand d’autres s’effondraient.

BEAUX-ARTS  À  LA  PAGE

Simultanément sont parus deux beaux livres dédiés respectivement au Musée des beaux-arts de Lausanne et au Musée d’art et d’histoire de Genève.

UN PEU PLUS SENSIBLE CHAQUE ANNÉE

Benno Widmer est en charge à Berne de l’inflammable question des restitutions d’œuvre d’art aux Etats d’origine.

Michèle Bernier : un peu, beaucoup, passionnément !

La fille du professeur Choron, cofondateur de Hara-Kiri et Charlie Hebdo respire la bonne humeur à la vie comme sur scène. Un échange avec la comédienne et humoriste reste un moment privilégié. Entre son optimisme, sa philosophie de vie toute en nuances où le réalisme flirte avec une incroyable joie de vivre, l’artiste séduit d’emblée.

Brigitte Violier, la femme libérée. Elle pense à déménager.

Brigitte Violier, belle et élégante, nous reçoit chez elle, dans son intimité. Pour la première fois, après la disparition de son mari, le chef étoilé Benoît Violier, elle nous ouvre son cœur.

Les amitiés de pierre keller

L’exposition de la collection privée de Pierre Keller, inaugurée en présence de 500 invités au Musée Jenisch, à Vevey, est prodigieuse.

« Le Grand Tout » de Sean Carrol

« Le Grand Tout » de Sean Carrol Paris Match Suisse | Publié le 06/09/2018 François Schaller Prof de physique en Californie, féru de philosophie, humaniste collant à son époque et auteur à succès dans le monde, Sean Carrol a sorti récemment un livre de 600 pages...

Pin It on Pinterest

Share This