« Le Grand Tout » de Sean Carrol

Paris Match Suisse |

Prof de physique en Californie, féru de philosophie, humaniste collant à son époque et auteur à succès dans le monde, Sean Carrol a sorti récemment un livre de 600 pages intitulé «The Big Picture». Ce sont les Presses polytechniques et universitaires romandes à Lausanne qui ont relevé le défi de l’édition française. «Le Grand Tout» fait l’état des lieux de la science physique et biologique par rapport aux grandes questions philosophiques actualisées. «Sur l’origine de la vie, précise le sous-titre. Son sens et l’univers lui-même. Un cadeau.

«Le Grand Tout» est un récit très lisible et addictif, vraiment accessible, mais à consommer à son rythme, sans obstination. Il ne faut pas vouloir tout comprendre de la physique quantique pour se rendre compte de ce qu’elle change dans la perception du monde et des sciences humaines. L’auteur a des positions et des points de vue en passant, il les présente comme tels et les assume sans arrogance. Où en sommes-nous avec Dieu, la conscience, la morale, le libre arbitre, les émotions, la pensée, le fonctionnement du cerveau, l’intelligence artificielle, les extraterrestres, ou encore la vie et la mort? «Si notre existence semble plus dérisoire que jamais face à l’immensité du temps et de l’espace, notre capacité à la comprendre et à lui donner un sens la rend d’autant plus précieuse et exceptionnelle.»

Maurice Lacroix: réaffirmer l’identité

La célèbre marque de montres jurassienne née dans les années 70 poursuit sa renaissance, portée par un marketing innovant et la réinvention d’un modèle emblématique. A la barre, le Managing Director Stéphane Waser a su traverser les tempêtes de l’industrie.

Faire marcher les paraplégiques

Faire marcher les paraplégiquesParis Match Suisse | Publié le 13/12/2018 Anne-Marie Philippe  Les bonnes choses iraient-elles toujours par deux? Pour la première fois la Fondation suisse pour paraplégiques (FSP) et la Fondation internationale pour la recherche en...

Jean-Luc Bideau, monstre sacré, fragile et volubile

Jean-Luc Bideau était l’invité de Festival du 7e Art dont Vincent Perez est le président et l’initiateur de ce magnifique projet. Pour cette 5e année, il a réuni à nouveau réuni des invités prestigieux comme Willem Dafoe, Elsa Zylberstein, Daniel Brühl, Anaïs Demoustier, Gilles Lellouche, Jean Dujardin, Irène Jacob, Marie Gillain, Anne Brochet, Marthe Keller…

Rétrospective Dubuffet à Martigny

En lien avec le Centre Pompidou, la Fondation Gianadda célèbre l’œuvre multiforme de Jean Dubuffet.

Hublot soutient Sorai : sauvons les rhinocéros!

L’horloger suisse est devenu partenaire de l’association créée par l’ex-star du cricket, Kevin Pietersen, et présente une Big Bang Unico en édition limitée pour récolter des fonds.

Anne Hornung-Soukup : Une femme de communication

Elle est présidente du conseil d’administration des TPG et œuvre pour que les femmes soient davantage présentes dans l’économie.

CHARLOTTE GAINSBOURG «J’AI ÉCRIT POUR RÉINVESTIR MON HISTOIRE»

Habituellement réservée et soucieuse de préserver sa vie privée, Charlotte Gainsbourg a pourtant écrit un premier album intime et personnel et se livre sans fard dans ces colonnes.
On ressent chez lui une force indéniable, une sagesse teintée d’humanité et un amour incommensurable pour ses enfants, Nicolas, Sacha et Victoria, sa fille qu’il a eue avec une autre maman que celle de ses deux garçons.

Au Vieux Navire

L’élan gastronomique insufflé depuis deux ans dans les voiles de cet illustre vieux gréement par le jeune chef Alexandre Aubrun mérite qu’on en reparle.

Gels et masques: Quand les grands industriels de ce monde entrent dans la bataille

Il y a certains acteurs qui se posent en précieux alliés dans la guerre qu’est en train de mener le monde entier contre le coronavirus. Bien loin de nos héros en blouse blanche dans les centres hospitaliers dévoués à soigner les malades coûte que coûte et à faire front trop souvent sans armure

L’excellence à la Suisse

C’est l’événement économique du mois à Genève: l’inauguration officielle des nouveaux locaux de Bucherer, dans l’imposant bâtiment néo-classique qui surplombe la place du Port, rénové durant de trois ans.

Pin It on Pinterest

Share This