Un peu plus sensible chaque année

Paris Match Suisse |

 

Benno Widmer est en charge à Berne de l’inflammable question des restitutions d’œuvre d’art aux Etats d’origine.

 

C’est une personnalité discrète et réservée, mais qui pourrait tout d’un coup se retrouver sur le devant de la scène à Berne: Benno Widmer, responsable de la section Musées et Collections à l’Office fédéral de la culture depuis deux ans. Il dirigeait auparavant les bureaux Art spolié et Transfert international des biens culturels. En d’autres termes: tout ce qui concerne la propension actuelle à envisager la restitution aux Etats africains, asiatiques et sud-américains des chefs-d’œuvre qui n’auraient peut-être jamais dû quitter leur sol.

 Cette tendance à la restitution est perceptible depuis des années. On sent toutefois qu’elle n’attend que quelques circonstances bien médiatisées pour monter en puissance. Des dispositions internationales régulièrement appliquées permettent aujourd’hui déjà d’obtenir le rapatriement de biens culturels acquis illégalement (vols, fouilles sauvages en particulier). Bien des Etats d’origine veulent cependant aller plus loin. Il n’est pas sûr que les arguments juridiques puissent résister longtemps.

 En France, un rapport diffusé en novembre dernier à la demande du président Macron confirme qu’il n’y a aucune difficulté à assimiler rétrospectivement les pratiques de la période coloniale à du pillage. Ce pavé n’a pas soulevé de grandes indignations. D’autres étapes de sensibilisation sont toutefois prévisibles cette année.

 Benno Widmer a une double formation de juriste (Bâle, Genève) et d’historien de l’art (Bâle, Londres). Il suit de près tout ce qui se dit et se fait dans ce domaine. En particulier le transfert en Suisse, au Musée des Beaux-Arts de Berne, de l’importante collection allemande Gurlitt. Soigneusement expurgée des œuvres confisquées dans les années 1930. C’est précisément la longue expérience de restitutions dans ce contexte historique particulier qui laisse penser aujourd’hui qu’un élargissement à la période coloniale pourrait très vite devenir légitime. Sous pression croissante des principaux intéressés bien entendu.    

 

Charles Aznavour «Je rêve, donc je peux»

Charles Aznavour était un chanteur français, qui aura vécu une partie de sa vie en Suisse. Mais c’est en Arménie, la terre de ses ancêtres, qu’il aura un temple à sa grandeur.

Retour sur… le chef Franck Giovannini au pouvoir

Retour sur… le chef Franck Giovannini au pouvoir Paris Match Suisse | Publié le 06/09/2018 Anne-Marie Philippe On s’en doutait… la nouvelle est tombée en plein été, le 16 août 2018 par le biais d’un communiqué! Comme pour mieux passer inaperçue ou surprendre?...

Anne Richard : “Je suis un être libre, profondément libre”

Anne Richard : "Je suis un être libre, profondément libre" Paris Match Suisse | Publié le 19/04/2018 Anne-Marie Philippe Tous les ex d’Anne Richard sont devenus des amis de Fabien Lecœuvre, son compagnon. Anne et Fabien ne vivent pas ensemble mais dorment,...

Destinations exotiques

Des rencontres authentiques, des plages idylliques, une faune et une flore extraordinaires !

Les Homlions de Zaric

Les Homlions de Zaric Paris Match Suisse | Publié le 20/09/2018 Jean Pierre Pastori Un an après son décès, juste hommage est rendu à l’un des sculpteurs les plus singuliers. Homlions, Femlièvres, Taurhommes… le monde de Zaric est d’une incroyable fantaisie. La...

Faire marcher les paraplégiques

Faire marcher les paraplégiquesParis Match Suisse | Publié le 13/12/2018 Anne-Marie Philippe  Les bonnes choses iraient-elles toujours par deux? Pour la première fois la Fondation suisse pour paraplégiques (FSP) et la Fondation internationale pour la recherche...

Alain Afflelou : “Non, Sharon Stone n’est pas ma petite amie !”

Alain Afflelou, de passage à Genève, nous a reçus à La Réserve. Détendu, il a répondu spontanément et sincèrement à nos questions, même quand nous avons abordé des sujets très personnel

Bucherer brille d’un tout nouvel éclat

Le 6 décembre dernier avait lieu l’inauguration de la boutique Bucherer à Genève après trois ans de travaux. L’imposant bâtiment, classé au patrimoine historique, qui surplombe la place du Port tel un navire immobile avec sa vue imprenable sur le lac

Bongénie : le pari de l’expérience

L’enseigne familiale genevoise confie à ses jeunes représentants de la cinquième génération le soin de réinventer la tradition. Avec le défi de taille de perpétuer un héritage plus que centenaire, dans un secteur de la mode en profonde mutation.

Pierre Maudet : l’impensable !

Pierre Maudet : l’impensable ! Paris Match Suisse | Publié le 20/09/2018 Romaine Jean | Photographie Valdemar Verissimo Le président du Conseil d’État avoue aujourd'hui avoir caché une partie de la vérité sur son voyage dans le Golfe.   Dans un roman,...
Share This