La reine Doris

Paris Match Suisse |

Une pluie d’hommages pour la «Reine Doris», titre royal décerné, en démocratie, par la presse et les politiques, pour une fois unanimes. Que dire de plus? Le départ du gouvernement de Doris Leuthard a donné lieu à une débauche de compliments qui ne s’est plus vue depuis des décennies et jamais pour une femme. Assurément, cette «grande figure suisse du XXIe siècle» populaire de bout en bout, est un cas d’école, un «brand», une marqueteuse du grand art. Douze ans de règne et pas l’ombre d’une fatigue. Un instinct politique et des batailles gagnées en série. Un plaisir évident à gouverner, qui se voyait et a sans doute assombri son départ. Et finalement, un charme éblouissant, dont elle a joué avec science. Elle a connu des obstacles mais jamais d’échecs. C’est ainsi, Doris Leuthard était faite pour la lumière.

La politique n’a pas toujours choyé les femmes et sa carrière rompt avec une longue série de destins contrariés. La première conseillère fédérale a dû démissionner sous les lazzis. Ruth Metzler a été froidement écartée. On a souvent reproché aux autres d’être pas assez ou trop. Cérébrale pour Ruth Dreifuss. Perso pour Micheline Calmy-Rey, embourbée dans les sables libyens. Effacée pour Eveline Widmer-Schlumpf, qui n’a jamais fait oublier son élection contestée. Doris Leuthard n’a pas été la seule politicienne brillante, compétente, volontaire. Elle est l’unique à faire l’unanimité. C’est qu’elle avait une image, soignée, ripolinée.

A l’heure du bilan, on se souviendra qu’elle a sorti le pays de l’atome, après Fukushima, L’intendance suivra! Que son œil de velours savait aussi fusiller celles et ceux qui barraient son chemin. Mais avec charme! Ainsi va la politique. On redira surtout qu’elle a fait du bien au pays et qu’on lui devra peut-être d’avoir, à nouveau, trois femmes au gouvernement dans quelques mois.

La Suisse n’est pas faite pour les têtes qui dépassent et rares sont les exceptions à cette règle. Doris Leuthard en était. En France, elle serait Marianne dans les mairies, à Hollywood Boulevard, elle aurait sa main dans le ciment, ailleurs des putti la conduiraient au firmament. En Suisse, tout est plus simple. «J’espère que j’ai bien fait mon travail», a-t-elle lancé, l’œil humide, au moment de sa sortie. «Ja, sie waren toll», a résumé le Blick. Oui, vous étiez cool!

L’art de décoiffer en vendant la Suisse

Directeur de Présence Suisse depuis 2011, Nicolas Bideau a l’art de faire parler de notre pays en osant des coups.

Tout ce que vous devez savoir sur… Philippe Bischof

Tout ce que vous devez savoir sur… Philippe Bischof Paris Match Suisse | Publié le 22/02/2018  Jean Pierre Pastori  Homme de culture, le nouveau directeur de Pro Helvetia soutient la création et privilégie échange et dialogue.Un grand professionnel des artsEn fonction...

Bâtisseurs de l’entrepreneuriat romand

Bernard Russi, fondateur et CEO de BOAS, et Bernard Nicod fêtent cette année les 30 et 40 ans de leurs empires respectifs.

Gérer sa santé en sportif de haut niveau

Gérer sa santé en sportif de haut niveau Paris Match Suisse | Publié le 04/10/2018 Joan Plancade En offrant de mesurer son niveau énergétique pour optimiser son état de forme, be.care  ambitionne de démocratiser vingt ans d’expérience auprès plus grands athlètes. Un...

Comme à la maison fête la Journée de la Femme

Elisabeth Russi-Signoroni, et son équipe de décoratrices, recevait ses invitées dans sa boutique du Boulevard de Grancy à l’occasion de la Journée internationale de la Femme.

LAUREN WASSER

Ses prothèses dorées sont comme deux trophées, témoins de son combat, son courage, sa victoire. En octobre 2012, à 24 ans, l’Américaine Lauren Wasser frôle la mort et perd sa jambe droite à cause d’un syndrome du choc toxique contracté suite au port d’un tampon.

Nathalie Herschdorfer, au nom des femmes

Nathalie Herschdorfer, au nom des femmes Paris Match Suisse | Publié le 15/11/2018  Alexandre Lanz  Quelques jours avant sa nouvelle exposition consacrée à une grande star de la photographie contemporaine, la directrice du Musée des Beaux-Arts du Locle nous reçoit...

Festivals en folie

La Suisse romande est gâtée en matière de festivals, du Caribana qui s’achève le 9 juin au Chant du Gros (du 5 au 7 septembre), en passant par l’Estivale (du 31 juillet au 3 août), Rock Oz’Arènes (du 14 au 18 août) ou encore le Venoge Festival (du 21 au 25 août). Zoom sur les cinq prochains grands événements à agender.

Tout ce que vous devez savoir sur… Caroline Coutau

Tout ce que vous devez savoir sur… Caroline Coutau Paris Match Suisse | Publié le 31/05/2018   Jean Pierre Pastori Elle s’imaginait danseuse. Elle est éditrice. Pour lecteurs et écrivains, Zoé, sa maison d’édition, à Carouge, est une référence Editrice, tout un métier...

Héritier artistique de Béjart, Gil Roman en toute intimité

Les triomphes qu’il remporte de par le monde n’y changent rien. Le superdanseur est un timide qui se soigne. Aux mondanités, il préfère la cellule familiale. Et le studio où il fait répéter ses danseurs. Programme chargé en ce mois de février.

Pin It on Pinterest

Share This