Le Genevois qui a repris Borsalino

Paris Match Suisse |

Philippe Camperio vient de finaliser la difficile reprise de la marque de luxe italienne.

 

C’est l’histoire d’un Genevois qui s’est mis en tête de relancer la marque Borsalino. Philippe Camperio, avec d’autres investisseurs privés, vient de finaliser la reprise complète de l’entreprise mythique de chapellerie haut de gamme basée à Alessandria (Piémont). Après trois ans de procédures judiciaires sur fonds de passions italiennes pour ce qui est un peu considéré comme un patrimoine national. L’entreprise était surendettée, avec des ventes très en dessous de leur potentiel. Les grands groupes français de luxe s’y étaient intéressés, a précisé Philippe Camperio à L’Agefi. Mais ils ont préféré ne pas s’y risquer. L’Italie peut devenir un terrain miné lorsque l’on se mêle de son identité.

 Philippe Camperio a aussi dirigé l’entreprise Borsalino pendant ces trois ans sur la base d’un contrat de gérance. C’est le temps qu’il a fallu pour convaincre qu’il était la bonne personne pour relancer et développer durablement l’affaire. Fiable, solvable, et lui aussi passionné. A noter que Borsalino se décline au masculin et au féminin, parce que l’assortiment ne se réduit plus depuis longtemps aux mythiques chapeaux fendus en feutre, ruban et larges bords de la mafia de la grande époque. Ni au film mythique des années 1970 avec Delon et Belmondo.

 Philippe Camperio s’est imposé avec un projet de relance cohérent, et surtout ambitieux: il s’agit de réhabiliter ou d’imposer la marque dans le monde. En tenant compte de l’Asie bien entendu. Les Japonais et les Chinois sont en particulier friands de chapeaux européens et américains haut de gamme. On devine que le web devrait être un levier déterminant. Le site donne déjà une idée du potentiel et des prix: un beau Borsalino peut avoir… ou ne pas avoir de prix.

 Dans l’esprit des repreneurs, Borsalino devrait en fait représenter le point de départ d’un nouveau groupe de luxe. Bien des marques prestigieuses, petites en général mais avec de solides historiques, sont à prendre lorsque l’on y croit. En Italie par exemple, où Philippe Camperio semble avoir des discussions avancées. Son associé Edouard Burrus, basé à Genève également, s’est déjà occupé l’an dernier de la récupération de Fogal en Suisse alémanique. Une petite affaire de collants remontant aux années 1920, qui fut pionnière à l’époque dans les bas nylon. La marque Fogal a appartenu plus tard à la famille Gaydoul à Zurich (ex-Denner et Navyboot), qui l’avait cédée à un autre investisseur disparu brusquement et prématurément.

 

Toute reproduction interdite

Bucherer brille d’un tout nouvel éclat

Le 6 décembre dernier avait lieu l’inauguration de la boutique Bucherer à Genève après trois ans de travaux. L’imposant bâtiment, classé au patrimoine historique, qui surplombe la place du Port tel un navire immobile avec sa vue imprenable sur le lac

Nicoletta : «La notoriété? Bof. Pourvu qu’on m’aime!»

Marraine des 150 ans de la SPA Genève, le 20 novembre prochain, Nicoletta nous a accordé un long entretien durant lequel elle parle de tout. De sa longue carrière, de ses amours, de son ami Aznavour et de son amour des animaux bien sûr.

Bonheur thermal en Suisse

Bonheur thermal en Suisse Paris Match Suisse | Publié le 25/01/2018 Knut Schwander A la découverte de quatre magnifiques bains thermaux helvétiques, où la pureté est reine et le bien-être est roi.   Yverdon: Héritage médiéval A mi-chemin entre Lausanne et...

Mémorable anthologie

Mémorable anthologie Paris Match Suisse | Publié le 04/10/2018 Jean Pierre Pastori Beaucoup d’écrivains ayant séjourné à Vevey et dans Lavaux ont témoigné de leur émerveillement. Une région bénie des dieux! Et des artistes! Qu’ils fussent de passage ou installés à...

PHILIP JODIDIO, QUAND QATAR RIME AVEC ART ET AR… CHITECTURE

Au Qatar, on a du pétrole, du gaz et des idées! Avec les moyens que procurent les premiers, les secondes sont rapidement mises en œuvre.

Vis ta vie !

Vis ta vie ! Paris Match Suisse | Publié le 04/10/2018 Jean Pierre Pastori Auteur, metteur en scène, Denis Maillefer paie de sa personne… Pour «Mourir, dormir, rêver peut-être», la pièce qu’il s’apprête à créer à la Comédie, il n’a pas hésité à travailler en immersion...

Tout ce que vous devez savoir sur… Anne-Marie Maillefer

Tout ce que vous devez savoir sur… Anne-Marie Maillefer Paris Match Suisse | Publié le 20/09/2018 Jean Pierre Pastori La présidente de la Loterie romande (Vaud) a mené une riche carrière dans les soins infirmiers.   «Je suis gâtée par la vie.» Lâchés comme une...

Le dernier livre de Massimo Gargia : « la double vie »

Le dernier livre de massimo gargia : «la double vie» Paris Match Suisse | Publié le 18/10/2018 Anne-Marie Philippe « Je découvrais que l’argent et le sexe étaient en interrelation permanente » écrit Massimo Gargia. Découverte qu’il a, sans aucun doute, su mettre à...

Jacques de Watteville l’emblématique

Jacques de Watteville l’emblématique Paris Match Suisse | Publié le 23/08/2018 François Schaller  | Photographie Valdemar Verissimo L’ancien secrétaire d’Etat et ambassadeur est entouré de précieux symboles dans son nouveau bureau présidentiel de la Banque Cantonale...

Juncker chez Rochebin

Juncker chez Rochebin Paris Match Suisse | Publié le 04/10/2018 François Schaller Trois ans après avoir obtenu Vladimir Poutine pour une grande interview dans son émission « Pardonnez-moi », Darius Rochebin s’est offert Jean-Claude Juncker, président de la Commission...
Share This