Le Genevois qui a repris Borsalino

Paris Match Suisse |

Philippe Camperio vient de finaliser la difficile reprise de la marque de luxe italienne.

 

C’est l’histoire d’un Genevois qui s’est mis en tête de relancer la marque Borsalino. Philippe Camperio, avec d’autres investisseurs privés, vient de finaliser la reprise complète de l’entreprise mythique de chapellerie haut de gamme basée à Alessandria (Piémont). Après trois ans de procédures judiciaires sur fonds de passions italiennes pour ce qui est un peu considéré comme un patrimoine national. L’entreprise était surendettée, avec des ventes très en dessous de leur potentiel. Les grands groupes français de luxe s’y étaient intéressés, a précisé Philippe Camperio à L’Agefi. Mais ils ont préféré ne pas s’y risquer. L’Italie peut devenir un terrain miné lorsque l’on se mêle de son identité.

 Philippe Camperio a aussi dirigé l’entreprise Borsalino pendant ces trois ans sur la base d’un contrat de gérance. C’est le temps qu’il a fallu pour convaincre qu’il était la bonne personne pour relancer et développer durablement l’affaire. Fiable, solvable, et lui aussi passionné. A noter que Borsalino se décline au masculin et au féminin, parce que l’assortiment ne se réduit plus depuis longtemps aux mythiques chapeaux fendus en feutre, ruban et larges bords de la mafia de la grande époque. Ni au film mythique des années 1970 avec Delon et Belmondo.

 Philippe Camperio s’est imposé avec un projet de relance cohérent, et surtout ambitieux: il s’agit de réhabiliter ou d’imposer la marque dans le monde. En tenant compte de l’Asie bien entendu. Les Japonais et les Chinois sont en particulier friands de chapeaux européens et américains haut de gamme. On devine que le web devrait être un levier déterminant. Le site donne déjà une idée du potentiel et des prix: un beau Borsalino peut avoir… ou ne pas avoir de prix.

 Dans l’esprit des repreneurs, Borsalino devrait en fait représenter le point de départ d’un nouveau groupe de luxe. Bien des marques prestigieuses, petites en général mais avec de solides historiques, sont à prendre lorsque l’on y croit. En Italie par exemple, où Philippe Camperio semble avoir des discussions avancées. Son associé Edouard Burrus, basé à Genève également, s’est déjà occupé l’an dernier de la récupération de Fogal en Suisse alémanique. Une petite affaire de collants remontant aux années 1920, qui fut pionnière à l’époque dans les bas nylon. La marque Fogal a appartenu plus tard à la famille Gaydoul à Zurich (ex-Denner et Navyboot), qui l’avait cédée à un autre investisseur disparu brusquement et prématurément.

 

Toute reproduction interdite

Les vacances de Pascal Meyer

Pascal Meyer est le patron et créateur de QoQa, une entreprise de vente en ligne communautaire dont le succès ne cesse de grandir. Dernièrement, pour faire face aux pertes conséquentes liées au Covid-19, l’Etat de Vaud s’est associé à son entreprise.

Alexis Favre, l’orfèvre des débats

Chaque mercredi soir, le séduisant Genevois anime «Infrarouge» avec verve et talent. Aujourd’hui, il est la star numéro un de la RTS.

Tobias Schubert et Roman Hartmann: Farmy

Créée en 2014 par Tobias Schubert, 36 ans, et Roman Hartmann, 39 ans, la start-up zurichoise Farmy est implantée en Suisse romande depuis 2017.

Les grottos du Tessin

Les grottos sont des bâtisses rustiques, situées dans des zones ombragées et un peu à l’écart. Ils sont l’incarnation même de la convivialité tessinoise.

Joachim Son-Forget ouvre les vannes

Le député des français établis en Suisse et au Liechtenstein assume toutes ses provocations. Bouffon et stratège, cet anticonformiste extraverti voue sa vie au travail, se cache dans la lumière crue de ses fanfaronnades. Vilipendé par les uns, loué par les autres, il trace son propre chemin sur le fil du rasoir. Interview.

Les médicaments passent au naturel

Les médicaments passent au naturel Paris Match Suisse | Publié le 09/08/2018   Joan Plancade Micronutrition, cosmétiques naturelles et depuis peu cannabis thérapeutique s’imposent progressivement dans les pharmacies du pays, poussés par une demande croissante. Une...

Charlotte Gabris veut déjeuner en paix

La comédienne suisse de Paris, à l’affiche de «Divorce Club», dénonce la rivalité féminine dans «Déjeuner en paix», un subtil et malicieux premier roman.

Les plus belles terrasses en Suisse

Cet été, les terrasses n’ont jamais été aussi attrayantes. Bucoliques, lacustres, alpines, en voici quelques-unes qui vous réservent aussi des moments de pure gourmandise.

BEAUX-ARTS  À  LA  PAGE

Simultanément sont parus deux beaux livres dédiés respectivement au Musée des beaux-arts de Lausanne et au Musée d’art et d’histoire de Genève.

Juncker chez Rochebin

Juncker chez Rochebin Paris Match Suisse | Publié le 04/10/2018 François Schaller Trois ans après avoir obtenu Vladimir Poutine pour une grande interview dans son émission « Pardonnez-moi », Darius Rochebin s’est offert Jean-Claude Juncker, président de la Commission...

Pin It on Pinterest

Share This