Le Genevois qui a repris Borsalino

Paris Match Suisse |

Philippe Camperio vient de finaliser la difficile reprise de la marque de luxe italienne.

 

C’est l’histoire d’un Genevois qui s’est mis en tête de relancer la marque Borsalino. Philippe Camperio, avec d’autres investisseurs privés, vient de finaliser la reprise complète de l’entreprise mythique de chapellerie haut de gamme basée à Alessandria (Piémont). Après trois ans de procédures judiciaires sur fonds de passions italiennes pour ce qui est un peu considéré comme un patrimoine national. L’entreprise était surendettée, avec des ventes très en dessous de leur potentiel. Les grands groupes français de luxe s’y étaient intéressés, a précisé Philippe Camperio à L’Agefi. Mais ils ont préféré ne pas s’y risquer. L’Italie peut devenir un terrain miné lorsque l’on se mêle de son identité.

 Philippe Camperio a aussi dirigé l’entreprise Borsalino pendant ces trois ans sur la base d’un contrat de gérance. C’est le temps qu’il a fallu pour convaincre qu’il était la bonne personne pour relancer et développer durablement l’affaire. Fiable, solvable, et lui aussi passionné. A noter que Borsalino se décline au masculin et au féminin, parce que l’assortiment ne se réduit plus depuis longtemps aux mythiques chapeaux fendus en feutre, ruban et larges bords de la mafia de la grande époque. Ni au film mythique des années 1970 avec Delon et Belmondo.

 Philippe Camperio s’est imposé avec un projet de relance cohérent, et surtout ambitieux: il s’agit de réhabiliter ou d’imposer la marque dans le monde. En tenant compte de l’Asie bien entendu. Les Japonais et les Chinois sont en particulier friands de chapeaux européens et américains haut de gamme. On devine que le web devrait être un levier déterminant. Le site donne déjà une idée du potentiel et des prix: un beau Borsalino peut avoir… ou ne pas avoir de prix.

 Dans l’esprit des repreneurs, Borsalino devrait en fait représenter le point de départ d’un nouveau groupe de luxe. Bien des marques prestigieuses, petites en général mais avec de solides historiques, sont à prendre lorsque l’on y croit. En Italie par exemple, où Philippe Camperio semble avoir des discussions avancées. Son associé Edouard Burrus, basé à Genève également, s’est déjà occupé l’an dernier de la récupération de Fogal en Suisse alémanique. Une petite affaire de collants remontant aux années 1920, qui fut pionnière à l’époque dans les bas nylon. La marque Fogal a appartenu plus tard à la famille Gaydoul à Zurich (ex-Denner et Navyboot), qui l’avait cédée à un autre investisseur disparu brusquement et prématurément.

 

Toute reproduction interdite

Blue Sports fête la finale de Ligue des Champions à domicile

Paris Match Suisse | Publié le 28/06/2018    Photos Valdemar Verissimo Pour tous les fans de football en Europe, la finale de l’UEFA Champions League était le match le plus attendu de la saison. Ainsi, à l’occasion de cette rencontre opposant Liverpool au Real...

Pascal Vandenberghe

Pascal Vandenberghe: un homme étonnant, intéressant. Il affiche un look particulier. Tout colle au décor.

Vendredi sur Mer

Charline - Vendredi sur Mer Paris Match Suisse | Publié le 12/07/2018   Alexandre Lanz Quelques jours avant son concert à Paléo, Charline Mignot, alias Vendredi sur mer, revient sur son enfance à Genève, où elle a vécu jusqu’à l’âge de 20 ans. Partie tenter sa chance...

L’interview impertinente de Franz-Olivier Giesbert

Journaliste, éditorialiste au «Point», biographe, chroniqueur, écrivain, directeur éditorial de «La Provence», il a écrit une vingtaine de romans, une quinzaine d’essais. Rencontre avec un homme contemplatif qui pratique l’optimisme au quotidien.

Patrick de Preux et sa maison, une passion absolue

Le notaire et emblématique président du Lausanne HC a une relation affective avec sa maison.

Constantin Macherel, Virtuoso per cello

C’est son premier disque, mais certainement pas le dernier. A 28 ans, le violoncelliste lausannois Constantin Macherel est déjà un virtuose réputé.

Laetitia Guarino: «Les encouragements me touchent beaucoup»

Elue Miss Suisse en 2014, la Vaudoise Laetitia Guarino (27 ans aujourd’hui) avait marqué les esprits par sa joie de vivre, son sourire rayonnant et son intelligence. Devenue médecin depuis deux ans, elle travaille aujourd’hui aux urgences de l’hôpital Pourtalès de Neuchâtel.

L’ atelier  Gourmand

A  l’hôtel-restaurant  Terminus, si  la  table  gastronomique  du  chef  valaisan  Didier de  Courten, doublement  étoilée  est  une  étape  incontournable  en  Suisse, sa brasserie « L’ Atelier  Gourmand » mérite  à  elle  seule  une  visite  à  Sierre.

Le Bellevue

Suspendu entre ciel et lac, le restaurant d’application Le Bellevue de Glion Institut de Hautes Etudes (GIHE) vous embarque dans un voyage vers les plus hautes sphères de la gastronomie où l’excellence des grandes tables prend ici tout son sens.

Delaunay le Parisien

Delaunay le Parisien Paris Match Suisse | Publié le 04/10/2018 Jean Pierre Pastori Il était temps de rendre hommage à l’un des maîtres de l’abstraction du début du siècle passé. Avec les moyens considérables qui sont les siens, le Kunsthaus de Zurich présente quelque...

Pin It on Pinterest

Share This