Le Genevois qui a repris Borsalino

Paris Match Suisse |

Philippe Camperio vient de finaliser la difficile reprise de la marque de luxe italienne.

 

C’est l’histoire d’un Genevois qui s’est mis en tête de relancer la marque Borsalino. Philippe Camperio, avec d’autres investisseurs privés, vient de finaliser la reprise complète de l’entreprise mythique de chapellerie haut de gamme basée à Alessandria (Piémont). Après trois ans de procédures judiciaires sur fonds de passions italiennes pour ce qui est un peu considéré comme un patrimoine national. L’entreprise était surendettée, avec des ventes très en dessous de leur potentiel. Les grands groupes français de luxe s’y étaient intéressés, a précisé Philippe Camperio à L’Agefi. Mais ils ont préféré ne pas s’y risquer. L’Italie peut devenir un terrain miné lorsque l’on se mêle de son identité.

 Philippe Camperio a aussi dirigé l’entreprise Borsalino pendant ces trois ans sur la base d’un contrat de gérance. C’est le temps qu’il a fallu pour convaincre qu’il était la bonne personne pour relancer et développer durablement l’affaire. Fiable, solvable, et lui aussi passionné. A noter que Borsalino se décline au masculin et au féminin, parce que l’assortiment ne se réduit plus depuis longtemps aux mythiques chapeaux fendus en feutre, ruban et larges bords de la mafia de la grande époque. Ni au film mythique des années 1970 avec Delon et Belmondo.

 Philippe Camperio s’est imposé avec un projet de relance cohérent, et surtout ambitieux: il s’agit de réhabiliter ou d’imposer la marque dans le monde. En tenant compte de l’Asie bien entendu. Les Japonais et les Chinois sont en particulier friands de chapeaux européens et américains haut de gamme. On devine que le web devrait être un levier déterminant. Le site donne déjà une idée du potentiel et des prix: un beau Borsalino peut avoir… ou ne pas avoir de prix.

 Dans l’esprit des repreneurs, Borsalino devrait en fait représenter le point de départ d’un nouveau groupe de luxe. Bien des marques prestigieuses, petites en général mais avec de solides historiques, sont à prendre lorsque l’on y croit. En Italie par exemple, où Philippe Camperio semble avoir des discussions avancées. Son associé Edouard Burrus, basé à Genève également, s’est déjà occupé l’an dernier de la récupération de Fogal en Suisse alémanique. Une petite affaire de collants remontant aux années 1920, qui fut pionnière à l’époque dans les bas nylon. La marque Fogal a appartenu plus tard à la famille Gaydoul à Zurich (ex-Denner et Navyboot), qui l’avait cédée à un autre investisseur disparu brusquement et prématurément.

 

Toute reproduction interdite

Gorgoni : un talent hors norme !

Gorgoni : un talent hors norme ! Paris Match Suisse | Publié le 20/09/2018 Romaine Jean On l’adore! On l’adore sans réserve et depuis si longtemps, qu’on en oublie que sous sa perruque peroxydée se cache un talent hors norme. Joseph Gorgoni repart en tournée pour la...

Michel Boujenah : “En amour, l’humour ne marche pas toujours”

Michel Boujenah : "En amour, l'humour ne marche pas toujours" Paris Match Suisse | Publié le 28/06/2018 Anne-Marie Philippe Michel Boujenah est lié à la Suisse depuis trente ans. Il était l’un des premiers humoristes à fouler les planches du Festival Morges-sous-Rire....

Buddha Bar à Vevey

Un Buddha-Bar Beach éphémère prendra ses quartiers d’été au Grand Hôtel du Lac, à Vevey, durant la Fête des Vignerons. Il s’agira de l’unique enseigne en Suisse de la marque française gérée par Tarja Visan. Rencontre à Vevey.

Prost, une dynastie d’hommes audacieux

A 63 ans, le champion garde une ligne de jeune homme et l’esprit de compétition. L’homme se confie. Les projets, les challenges l’exaltent.
On ressent chez lui une force indéniable, une sagesse teintée d’humanité et un amour incommensurable pour ses enfants, Nicolas, Sacha et Victoria, sa fille qu’il a eue avec une autre maman que celle de ses deux garçons.

Anne Hornung-Soukup : Une femme de communication

Elle est présidente du conseil d’administration des TPG et œuvre pour que les femmes soient davantage présentes dans l’économie.

Une chambre en Inde

Une chambre en Inde Paris Match Suisse | Publié le 18/10/2018   Jean Pierre Pastori La venue du Théâtre du Soleil est l’événement de la saison. Représentations, projections et rencontres.  Grande figure de la scène francophone, Ariane Mnouchkine dirige depuis un...

Vincent Pérez et les Rencontres du 7e art: “Je redécouvre Lausanne !”

Vincent Pérez et les Rencontres du 7e art : "Je redécouvre Lausanne !" Paris Match Suisse | Publié le 22/02/2018 Isabelle Falconnier A la veille d’inaugurer ses rencontres du 7e art Lausanne au mois de mars en collaboration avec la cinémathèque suisse, l’acteur,...

Paléo, les coulisses du succès

Paléo, les coulisses du succès Paris Match Suisse | Publié le 12/07/2018   Joan Plancade Créer et faire vivre une ville éphémère de 50 000 festivaliers, c’est le défi que relève cette année encore Daniel Rossellat et l’équipe du Paléo Festival sur la plaine de l’Asse...

Caroline Scheufele, l’énergie du diamant

Caroline Scheufele, l’énergie du diamant Paris Match Suisse | Publié le 11/01/2018 Anne-Marie Philippe  | Photographie Valdemar Verissimo Le dimanche est pluvieux. C’est dans sa propriété aux portes de Genève, entre les vignes et le bord du lac, que Caroline...

Brigitte Violier, la femme libérée. Elle pense à déménager.

Une chambre en Inde Paris Match Suisse | Publié le 18/10/2018   Jean Pierre Pastori La venue du Théâtre du Soleil est l’événement de la saison. Représentations, projections et rencontres.  Grande figure de la scène francophone, Ariane Mnouchkine dirige depuis un...
Share This