Pierre Maudet : l’impensable !

Paris Match Suisse |

Le président du Conseil d’État avoue aujourd’hui avoir caché une partie de la vérité sur son voyage dans le Golfe.

 

Dans un roman, l’intrigue aurait paru grossière. Dans la vraie vie, celle de la République et canton de Genève, l’impensable est pourtant arrivé. Pierre Maudet trébuche sur l’avant-dernière marche du pouvoir, celle qui devait le conduire au Conseil fédéral. Evidemment! Pierre Maudet vacille pour avoir oublié cette règle d’or en politique: il faut surtout se méfier de ses amis.

L’annonce de l’ouverture d’une instruction contre le magistrat a plongé Genève et la Suisse dans la stupeur. Oui la stupeur! Le ministère public a frappé le premier coup. Pierre Maudet a fini par avouer: «J’ai caché une partie de la vérité sur mon voyage dans le Golfe.» Extraordinaire moment de télévision où l’on a vu un homme qui a fauté et que personne n’imaginait dans cette posture.

Derrière l’exploitation graveleuse de l’affaire, derrière la pression médiatique, il y a les faits: le séjour de plusieurs dizaines de milliers de francs, effectué il y a trois ans, avec sa famille et son chef de cabinet, n’était pas privé, mais entièrement pris en charge par le cheik Mohammed bin Zayed al-Nahyan, prince héritier de l’émirat d’Abou Dhabi, monarchie autocrate où les pétrodollars coulent à flots.

Pourquoi l’avoir caché? Pourquoi avoir menti à ses collègues, aux citoyens, à la presse? Pourquoi ces mails effacés? Est-ce là l’erreur d’un l’homme pris dans la spirale du mensonge? Un moment d’égarement d’un magistrat pressé, grisé par le succès? Et quels liens avec cette concession aéroportuaire d’une entreprise émiratie? La justice le dira mais en politique, un mensonge ne s’efface pas.

On découvre à l’occasion de ce tremblement de terre, toute une nébuleuse d’hommes d’affaires et de princes de l’immobilier ou la finance, qui gravite autour des cercles genevois du pouvoir. Ces faux amis encensent, arrosent et invitent, tissant un réseau dans lequel Pierre Maudet s’est pris les pieds. S’est-il laissé grisé par les paillettes et les courbettes, lui l’austère, qui «aime le pouvoir mais pas l’argent» L’histoire est stupéfiante!

Pour l’heure, la présomption d’innocence joue à plein et ce n’est, en l’occurrence, pas un vain mot. Car si l’on voit bien ce que Pierre Maudet est en train de perdre dans cette galère, l’on peine à comprendre quel était son intérêt.

A Genève, dit-on, les hommes de talent se lancent dans les affaires, pas en politique. Il y a des exceptions. Pierre Maudet en est. En était?

Les vacances de Pascal Meyer

Pascal Meyer est le patron et créateur de QoQa, une entreprise de vente en ligne communautaire dont le succès ne cesse de grandir. Dernièrement, pour faire face aux pertes conséquentes liées au Covid-19, l’Etat de Vaud s’est associé à son entreprise.

Ausoni, le défi de la modernité

Riche de 110 ans d’histoire, l’enseigne de mode Ausoni joue la carte de l’ouverture sous l’impulsion de la quatrième génération désormais aux affaires.

Bel-Air Fine Art, l’art qui prend de la hauteur

Malgré une situation sanitaire complexe, le groupe de galeries Bel-Air Fine Art vient d’inaugurer
deux nouveaux espaces. Un succès basé en partie sur une forte présence dans les stations.

Pierre-Marcel Favre le découvreur

L’éditeur lausannois est guidé par une insatiable curiosité qui explique les 1800 livres publiés et les 108 pays visités!

Ultima Courchevel : En altitude, tout est possible!

Les hôtels perchés dans les montagnes atteignent des sommets en termes de luxe. L’un des derniers-nés? L’Ultima à Courchevel.

Vincent Pérez et les Rencontres du 7e art: « Je redécouvre Lausanne ! »

Vincent Pérez et les Rencontres du 7e art : "Je redécouvre Lausanne !" Paris Match Suisse | Publié le 22/02/2018 Isabelle Falconnier A la veille d’inaugurer ses rencontres du 7e art Lausanne au mois de mars en collaboration avec la cinémathèque suisse, l’acteur,...

A table contre le cancer!

Plus de deux cents personnes étaient présentes à la soirée de gala en faveur de «Fond’Action contre le cancer» qui s’est tenue ce dimanche 14 novembre, au Lausanne Palace

NICOLE CASTIONI, «Jamais je ne pardonnerai l’inceste»

À 63 ans, l’ancienne députée genevoise évoque son enfance détruite dans la nouvelle série de la RTS, «Sacha», un thriller inspiré de son parcours.

Jonas Schneiter : Né pour le micro

Jonas Schneiter : Né pour le microParis Match Suisse | Publié le 13/12/2018   Bertrand Monnard   Plus que jamais, Jonas Schneiter (28 ans) est l’animateur star de Suisse romande. Une vocation depuis l’enfance.   Dès le 15 décembre, Jonas Schneiter animera, pour...

Quand l’empire immobilier naît de la crise

Antoine Hubert et Walter Chételat incarnent ces entrepreneurs qui ont su tirer leur épingle du jeu dans la débâcle immobilière des années 90. Retour sur cette décennie décisive qui a vu des magnats se construire quand d’autres s’effondraient.

Pin It on Pinterest

Share This